Allez au contenu, Allez à la navigation

BEZINE Paul

Ancien sénateur de l'Yonne

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 13 septembre 1896
  • Réélu le 28 janvier 1900
  • Fin de mandat le 2 janvier 1909 ( Ne se représente pas )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

BEZINE (PAUL, EDMOND), né le 11 juin 1854 à Molinons (Yonne), mort le 5 septembre 1909 à Molinons.

Député de l'Yonne de 1889 à 1896. Sénateur de l'Yonne de 1896 à 1909.

Issu d'une vieille famille républicaine, Paul Bezine fit ses études au lycée de Sens, puis au collège Sainte-Barbe à Paris. Il possédait à Molinons un moulin modèle où il avait introduit la mouture par cylindres.

Il était conseiller général de Villeneuve-l'Archevêque lorsqu'il se présenta aux élections de 1889, dans la circonscription de Sens. Se réclamant de la gauche radicale, il fit une campagne anti-boulangiste et anti-cléricale. « Plus d'avocats, plus de Ferrystes ! », écrivait-il dans sa circulaire aux électeurs, «la République des classes dirigeantes a fait son temps ». Il se prononçait pour une révision de la Constitution, mais dans un sens républicain, « contre le Césarisme et la monarchie pour la suppression du budget des cultes, la séparation des Eglises et de l'Etat ».

Arrive en tête au premier tour de scrutin, le 22 septembre 1889, il l'emporta au second tour, le 6 octobre par 8.716 voix contre 5.919 à son concurrent conservateur Gibrez.

A la Chambre, il prit place à l'extrême gauche, et se consacra surtout aux questions agricoles, économiques et douanières, s'intéressant notamment au régime des sucres. Il appartenait à la Commission spéciale chargée de l'examen des projets de loi concernant l'exploitation des services maritimes postaux.

Pour les élections générales de 1893, il reprit les grandes lignes de son programme de 1889, en y ajoutant l'institution de l'impôt sur le revenu, l'organisation de l'assistance publique dans les campagnes, un système d'assurance contre les accidents du travail et l'interdiction du cumul des fonctions électives. Il fut élu aisément, le 20 août dès le premier tour de scrutin, obtenant 8.804 voix contre 4.924 à Gibez.

Membre de diverses commissions, il se montra fidèle à ses engagements puisqu'il déposa une proposition de loi tendant à établir l'assistance publique dans les campagnes et plusieurs rapports sur des projets autorisant divers départements à créer des centimes additionnels pour financer l'assistance médicale gratuite. Il occupa le siège de secrétaire de la Chambre de 1895 jusqu'à la fin de la législature.

Le 13 septembre 1896, Paul Bezine était élu au siège de sénateur de l'Yonne laissé vacant par le décès de M. Dethon. Il démissionnait de son mandat de député le 5 novembre.

Au Luxembourg, il se fit inscrire au groupe de la gauche radicale. Il déposa plusieurs rapports et propositions relatifs à l'organisation judiciaire et à l'assistance médicale gratuite et se fit entendre en 1896 dans la discussion du projet de loi concernant la réforme de l'impôt des boissons.

Réélu le 28 janvier 1900, il appartint à plusieurs commissions au nom desquelles il déposa quelques rapports sur des sujets d'intérêt local.

Il ne se représenta pas au renouvellement du 3 janvier 1909.

Il devait mourir cette même année dans sa commune natale.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Paul BEZINE, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 11 juin 1854
Décédé le 5 septembre 1909
Profession
Meunier
Département
Yonne
  • Mis à jour le 21 novembre 2014