Allez au contenu, Allez à la navigation

BLANC Philippe

Ancien sénateur de la Loire

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 10 mars 1895
  • Réélu le 3 janvier 1897
  • Fin de mandat le 6 janvier 1906 ( Non réélu )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

BLANC (PHILIPPE), né le 11 novembre 1832 à Morestel (Isère), mort le 13 janvier 1920 à Saint-Etienne (Loire).

Sénateur de la Loire de 1895 à 1906.

Fabricant d'armes de luxe à Saint-Etienne, Philippe Blanc débuta dans la politique le 11 mai 1884 comme conseiller municipal de Saint-Etienne et premier adjoint au maire le 18 du même mois, mandat qu'il détint jusqu'en 1888.

Il fut candidat sénateur à l'élection partielle du 10 mars 1895 tendant au remplacement de M. Audiffred, démissionnaire le 21 janvier précédent. Il emporta le siège au premier tour de scrutin par 710 voix sur 934 votants et le conserva au renouvellement du 3 janvier 1897, sur la liste Waldeck-Rousseau par 714 voix sur 949 votants.

Il s'inscrivit au groupe de l'Union républicaine de la Haute assemblée et appartint à diverses commissions. Il se fit entendre sur l'interdiction de l'exportation d'armes, pièces d'armes et munitions de toute nature (1895) ; en 1901, il fut nommé président de la sixième commission des congés. Il présenta, en outre, plusieurs rapports sur des projets portant prorogation de droits d'octroi ou tendant à autoriser certaines collectivités locales à contracter des emprunts.

Il fut battu au renouvellement du 7 janvier 1906, sa liste n'ayant eu que deux élus.

Il ne fit plus acte de candidature, mais resta le chef de l'alliance républicaine démocratique du département de la Loire dont il était le fondateur.

Il avait été un farouche adversaire de l'Empire et avait créé, pour y exposer ses sentiments républicains et les répandre « Le Républicain de la Loire ». Il était, en outre, Vénérable de la loge maçonnique des travailleurs.

Décédé célibataire le 13 janvier 1920, il institua pour légataire universel, la ville de Saint-Etienne, l'oeuvre des enfants à la montagne et la société de Secours mutuel des armuriers.

On a donné son nom à une rue de Saint-Etienne.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Philippe BLANC, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 11 novembre 1832
Décédé le 13 janvier 1920
Profession
Fabricant d'armes
Département
Loire
  • Mis à jour le 21 septembre 2014