Allez au contenu, Allez à la navigation

BRASSEAU Paul

Ancien sénateur de la Seine-et-Oise

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 14 janvier 1936
  • Fin de mandat le 31 décembre 1944

Extraits de la table nominative :

1936 , 1937 , 1938 , 1939 , 1940

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)
1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1889-1940

BRASSEAU (PAUL), né le 21 septembre 1879 à Versailles (Seine-et-Oise), mort le 27 août 1956 à Annecy (Haute-Savoie).

Sénateur de Seine-et-Oise de 1936 à 1944.

Originaire de Versailles, Paul Brasseau accomplit sa carrière administrative à la préfecture de Seine-et-Oise. Chef de division chargé des services départementaux de ravitaillement de la population civile, puis des services économiques, il s'était attaqué sous la direction du préfet Bonnefoy-Sibour aux problèmes des lotissements insalubres et défectueux. D'un dévouement à toute épreuve et d'une activité inlassable, les maires de Seine-et-Oise l'avaient surnommé « Le père des mal-lotis ». Les services ainsi rendus et la popularité dont il jouissait lui valurent d'être élu le 20 octobre 1935 sénateur de Seine-et-Oise au deuxième tour de scrutin par 1.215 voix sur 2.049 suffrages exprimés. Il ne devait ce succès qu'à lui-même, n'ayant jusque-là exercé d'autre mandat électif.

Il ne s'inscrivit à aucun groupe à la Haute-Assemblée mais appartint à la Commission de l'administration générale, départementale et communale, à celle de la législation civile et criminelle, à celle-de l'air et à celle des travaux publics.

Il se fit entendre au cours de plusieurs débats parmi lesquels on doit retenir ceux relatifs à la réforme des finances départementales et communales, à la réforme fiscale (1936) ; à la modification de la loi monétaire du 1er octobre 1936, à la simplification de la gestion financière et à l'administration de la gestion du Ministère de la santé publique (en qualité de rapporteur), aux retraites des employés et ouvriers communaux, à la réglementation des halles centrales, au budget de l'éducation nationale de l'exercice 1938 (1937) ; à la situation des concierges (1938) ; au budget du travail de l'exercice 1940 (1939).

Il présenta en outre quelques rapports sur : le projet de loi portant réorganisation des cadres des bureaux de préfectures, sur le projet de loi ayant pour objet d'autoriser les collectivités locales à créer des taxes nouvelles (1936) ; sur le projet de loi ayant pour but la sim plification de la gestion financière et administrative du Ministère de la santé publique (1937).

Son hostilité au Gouvernement de Vichy qu'il avait déjà manifestée par un vote défavorable au projet de loi constitutionnelle, le 10 juillet 1940, lui valut d'être emprisonné par les Allemands, pendant de longs mois à la prison de Fresnes. Sa santé s'en trouva affectée. Il mourut subitement à Annecy, au cours d'une villégiature, le 27 août 1956, il était âgé de 77 ans.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

1940-1958

BRASSEAU (Paul)

Né le 21 septembre 1879 à Versailles (Seine-et-Oise)

Décédé le 27 août 1956 à Annecy (Haute-Savoie)

Sénateur de Seine-et-Oise de 1936 à 1944

(Voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome II, pages 752 et 753)

Paul Brasseau ne prend pas part au vote du 10 juillet 1940. Son hostilité au régime de Vichy lui vaut d'être emprisonné à Fresnes durant l'Occupation.

Il se retire de la vie politique à la Libération, et meurt en 1956.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Paul BRASSEAU, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 21 septembre 1879
Décédé le 27 août 1956
Profession
Fonctionnaire
Département
Seine-et-Oise
  • Mis à jour le 26 octobre 2014