Allez au contenu, Allez à la navigation

MAGNIEN Emile

Ancien sénateur de la Nièvre

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 6 janvier 1924
  • Fin de mandat le 9 janvier 1933 ( Non réélu )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

MAGNIEN (EMILE), né le 22 avril 1864 à Château-Chinon (Nièvre), mort le 5 septembre 1937 à Metz-le-Comte (Nièvre).

Sénateur de la Nièvre de 1924 à 1933.

Emile Magnien est le fils du précédent. Avant d'entrer dans la vie publique, il avait fait une longue carrière dans la magistrature et dans l'administration. C'est ainsi qu'il avait été substitut à Lons-le-Saunier en 1889, à Belfort en 1890, à Besançon en 1891 ; procureur à Pontarlier en 1893, à Montbrison en 1895 ; sous-chef du cabinet du ministre de l'Intérieur en 1896 ; procureur à Cambrai en 1896 ; chef du cabinet du ministre de la Justice en 1899 ; substitut à Paris en 1900 ; juge d'instruction au tribunal de la Seine en 1906 ; conseiller à la cour d'appel de Paris en 1917. Cette même année, il fut nommé vice-président du tribunal de la Seine.

Il se présenta pour la première fois aux élections sénatoriales le 6 janvier 1924 et fut élu au troisième tour par 342 voix sur 665 votants.

Il s'inscrivit au groupe de la gauche démocratique, radicale et radicale-socialiste.

Membre de la commission de législation civile et criminelle, il déposa en 1931 un avis sur la proposition de loi ayant pour objet d'étendre à l'agriculture les dispositions de la loi du 27 mars 1907 concernant les conseils de prud'hommes, puis, en 1932, sur deux propositions de loi, l'une modifiant les conditions d'avancement des juges de paix par l'organisation d'un avancement spécial par ancienneté, l'autre instituant l'honorait pour les conseillers généraux et les conseillers d'arrondissement qui ont bien mérité de leurs fonctions.

Il appartint également aux commissions de la marine et des dépenses administratives du Sénat et fut membre suppléant de la commission d'instruction de la Cour de justice.

Aux élections de 1933, il ne fut pas réélu et abandonna toute activité politique ; il continua à administrer le petit village morvandiau de Metz-le-Comte, dont il avait été élu maire en 1929, jusqu'en 1935, et où il devait mourir peu après, le 5 septembre 1937, à l'âge de 73 ans.

Emile Magnien était chevalier de la Légion d'honneur et officier d'Académie.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Emile MAGNIEN, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 22 avril 1864
Décédé le 5 septembre 1937
Profession
Magistrat
Département
Nièvre
  • Mis à jour le 19 décembre 2014