Allez au contenu, Allez à la navigation

MONTENOT Auguste

Ancien sénateur de la Côte-d'Or

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu du 9 janvier 1921 au 13 janvier 1930 ( Fin de mandat )
  • Réélu le 14 janvier 1930
  • Fin de mandat le 28 novembre 1935 ( Démissionnaire )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

MONTENOT (MARC, Auguste, CHARLES), né le 27 décembre 1859 à Etormay (Côte D'Or), mort le 1er mars 1936 à Etormay.

Député de la Côte d'Or de 1919 à 1921.

Sénateur de la Côte d'Or de 1921 à 1935.

Né à Etormay d'une vieille famille de cultivateurs, Auguste Montenot fonda dans son canton de nombreuses associations agricoles, syndicats coopératives, assurances mutuelles, etc... et collabora à plusieurs journaux dans le département de la Côte D'Or

Dès 1889, il se présenta aux élections cantonales, mais c'est seulement à soixante ans, en 1919, qu'il commença une véritable carrière politique en se présentant aux élections législatives du 16 novembre. Il fut élu, au premier tour de scrutin, par 50.428 voix sur 72.638 suffrages exprimés, sur la liste d'action républicaine et sociale. De 1919 à 1921, il appartint à la commission de l'agriculture et, s'il n'intervint pas à la tribune, il s'intéressa activement aux travaux de sa commission.

En janvier 1921, il fut candidat aux élections sénatoriales et c'est au premier tour de scrutin, par 500 voix sur 987 suffrages exprimés, qu'il devint sénateur de la Côte D'Or, le 21 de ce même mois. Aux élections du 20 octobre 1929, il recueillit 601 voix sur 1.000 votants et fut réélu.

De 1921 à 1927, Auguste Montenot fut membre de la commission de l'enseignement, puis, à partir d'avril 1927, de la commission de l'agriculture. A la tribune du Sénat, il fut amené à intervenir assez fréquemment, notamment sur la fréquentation scolaire, le recrutement de l'armée, le régime des pensions, les baux à ferme, la limitation des heures de travail dans les établissements industriels et les warrants agricoles. En 1931, il interpella le gouvernement sur la production linière. La même année il déposa un ordre du jour, avec M. Japy, à la suite d'une interpellation sur la situation économique.

Toujours avec M. Japy, en 1932, Auguste Montenot déposa une proposition de loi pour réduire les traitements, indemnités de toutes sortes, pensions et retraites des fonctionnaires civils et militaires, ainsi que ceux des employés des services publics.

En raison du mauvais état persistant de sa santé, « qui l'empêchait de se mêler à la vie publique de son cher département et à la défense des populations agricoles auxquelles il a voué le (meilleur de son coeur », écrivait-il le 28 novembre 1935, il donna sa démission de sénateur de la Côte D'Or C'est quelques mois plus tard, le 1er mars 1936, qu'il décédait dans son village d'Etormay, à l'âge de 76 ans.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Auguste MONTENOT, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 27 décembre 1859
Décédé le 1er mars 1936
Profession
Journaliste
Département
Côte-d'Or
  • Mis à jour le 19 septembre 2014