Allez au contenu, Allez à la navigation

TAUFFLIEB Emile

Ancien sénateur du Bas-Rhin

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 11 janvier 1920
  • Fin de mandat le 8 janvier 1927 ( Non réélu )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

TAUFFLIEB (EMILE, MARIE, ADOLPHE), né le 22 mai 1857 à Strasbourg (Bas-Rhin), mort le 1er décembre 1938 à Cannes (Alpes-Maritimes).

Sénateur du Bas-Rhin de 1920 à 1927.

Sorti de Saint-Cyr, il fut sous-lieutenant élève à Saumur en 1878, lieutenant de cavalerie en 1882, capitaine en 1888, breveté d'Etat-major en 1890, chef d'escadron en 1898, lieutenant-colonel en 1903, sous-chef d'Etat-major au 17e Corps en 1905, colonel en 1907, membre du Comité technique de l'Etat-major en 1911 général de brigade en 1912, général de division en 1914. Il commanda un corps d'armée à la guerre.

Il fut élu sénateur le 11 janvier 1920, au premier tour, par 931 voix sur 1.202 votants.

Il se représenta le 9 janvier 1927, mais n'arrivant qu'en huitième position, avec 222 voix sur 1.214 votants, il ne fut pas réélu.

Inscrit au groupe de la gauche démocratique, radicale et radicale-socialiste, il participa activement aux travaux des commissions de l'armée et d'Alsace-Lorraine.

Ses principaux rapports concernèrent des projets de loi sur les modifications de limite d'âge de certains officiers ; le fonctionnement régulier des conseils de révision en Alsace et en Lorraine ; la réorganisation du corps des adjudants maîtres armuriers ; l'introduction dans les départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle de la législation relative à la protection des enfants du premier âge.

Il fut l'auteur de propositions de loi se rapportant notamment à l'organisation de l'armée ; aux cadres et effectifs de l'armée ; à la réorganisation de la défense nationale.

Il déposa des demandes d'interpellation d'une part, sur les mesures à prendre par le gouvernement pour arrêter le mouvement autonomiste en Alsace et, d'autre part, sur l'obstination du service du génie à refuser de livrer aux Domaines les casernes inoccupées et sur l'inutilité de fortifications à Strasbourg.

Il prit la parole fréquemment lors des discussions budgétaires.

Il participa également à la discussion de projets de loi concernant notamment les médecins et dentistes alsaciens et lorrains, le statut des fonctionnaires d'Alsace et de Lorraine, le recrutement de l'armée, la réforme du régime des pensions, les dépenses recouvrables, l'organisation des cadres de réserves, la réorganisation du régime administratif dans les départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle.

Il mourut le 1er décembre 1938 à Cannes.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Emile TAUFFLIEB, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 22 mai 1857
Décédé le 1er décembre 1938
Profession
Général
Département
Bas-Rhin
  • Mis à jour le 01 octobre 2014