Allez au contenu, Allez à la navigation

VARROY Henry

Ancien sénateur de la Meurthe-et-Moselle

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 30 janvier 1876
  • Réélu le 5 janvier 1879
  • Fin de mandat le 23 mars 1883 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

1876 , 1877 , 1878 , 1879 , 1880 , 1881 , 1882 , 1883

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)

avant 1889

VARROY (HENRY-AUGUSTE), représentant en 1871, sénateur de 1876 à 1883, ministre, né à Vittel (Vosges) le 25 mars 1826, mort à Lacomurelle (Vosges) le 23 mars 1883, entra à l'Ecole polytechnique en 1843, devint « major de tête » avec le n° 1, en sortit le premier en 1846, et passa à l'Ecole des ponts et chaussées où il fut aussi, à sa sortie, en 1849, le premier de la promotion. Nommé ingénieur ordinaire le 29 octobre 1849, il fut attaché aux travaux de la régularisation du Rhin jusqu'en 1860, construisit (1860-1866) le chemin de fer de Lunéville à Saint-Dié et des lignes d'intérêt local dans la Meurthe et devint, en 1869, ingénieur en chef des ponts et chaussées à Nancy. Il était déjà connu comme républicain, lorsqu'il fut élu, le 8 février 1871, représentant de la Meurthe à l'Assemblée nationale, le 1er sur 8, par 64,745 voix, sur 83,223 votants et 120,231 inscrits. Il prit place à gauche, donna sa démission le 1er mars, après le vote des préliminaires de paix,la retira le 20 mars, sur une décision conforme de l'Assemblée, parla sur le conseil supérieur de l'instruction publique, sur l'impôt du sol, sur les chemins de fer, contre le septennat, contre l'admission à titre définitif des princes d'Orléans dans l'armée, et vota contre la paix, contre l'abrogation des lois d'exil, contre la pétition des évêques, contre le pouvoir constituant de l'Assemblée, contre la démission de Thiers, contre le septennat, contre le ministère de Broglie, pour le service de trois ans, pour l'amendement Wallon, pour les lois constitutionnelles. Conseil-1er général du canton est de Nancy, le 8 octobre 1871, puis président de ce conseil, il fut élu, le 30 janvier 1876, sénateur de ce département par 396 voix sur 667 votants il fut plusieurs fois rapporteur du budget, membre et rapporteur de la plupart des commissions de travaux publics, et fut réélu sénateur, au renouvellement triennal du 5 janvier 1879, par 546 voix sur 657 votants. Appelé au ministère des Travaux publics dans le nouveau cabinet Freyeinet, le 24 décembre 1879, il tomba avec ce ministère, le 22 septembre 1880, et reprit le portefeuille des Travaux publics dans le second cabinet Freycinet, du 30 janvier au 6 août 1832. Il mourut six mois après. Chevalier de la Légion d'honneur (1864). On a de lui: Chemin de fer d'intérêt local, Avricourt-Blamont-Cirey (1875).

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Henry VARROY, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 25 mars 1826
Décédé le 23 mars 1883
Profession
Ingénieur des Ponts et Chaussées
Département
Meurthe-et-Moselle
  • Mis à jour le 19 avril 2014