Allez au contenu, Allez à la navigation

GILSON Etienne

Ancien sénateur élu(e) par l'Assemblée Nationale

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 28 mars 1947
  • Fin de mandat le 7 novembre 1948 (Ne se représente pas)

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)
1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

GILSON (Étienne)

Né le 13 juin 1884 à Paris

Décédé le 19 septembre 1978 à Auxerre (Yonne)

Conseiller de la République, élu par l'Assemblée Nationale, de 1947 à 1948

Son bref mandat parlementaire n'a constitué qu'un épisode marginal dans la vie d'Etienne Gilson, dont l'histoire retiendra plus son rôle dans le domaine des lettres que dans celui de la politique.

Docteur ès lettres, Etienne Gilson rédige deux thèses sur René Descartes. Spécialiste de la philosophie médiévale, il est l'auteur de brillantes études sur Saint-Thomas et les théologiens thomistes, ce qui lui vaut l'attribution d'une chaire d'histoire de la philosophie médiévale au Collège de France.

Lorsqu'il est reçu à l'Académie française, le 29 mai 1947, il est l'auteur d'une Histoire de la philosophie du Moyen-Age, qui fait autorité, d'un Dante et la philosophie, ainsi que d'études sur Saint-Augustin, Saint-Bernard et Saint Bonaventure.

Mais cette autorité intellectuelle ne le détourne pas de la chose publique ; membre actif du MRP, il figure en deuxième position sur la liste présentée par ce parti pour le représenter au premier Conseil de la République, derrière Auguste Champetier de Ribes.

Aussi est-il proclamé élu au décès de ce dernier, intervenu le 6 mars 1947.

Il rejoint le groupe du MRP, et siège aux Commissions de l'éducation nationale, et des pensions.

L'essentiel de ses interventions est consacré aux séquelles de la guerre, et aux problèmes sociaux : reclassement dans la fonction publique et amélioration de la situation des victimes de guerre, statut des déportés et internés de la Résistance, modification du régime de l'assurance vieillesse, révision des pensions abusives.

Le mode d'élection du Conseil de la République ayant été substantiellement modifié pour le renouvellement du 7 novembre 1948, Etienne Gilson ne souhaite pas poursuivre une carrière parlementaire qui le tiendrait trop éloigné de ses recherches.

Aussi ne se représente-t-il pas au terme de son court mandat.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Etienne GILSON,
Appartenance politique
Groupe du Mouvement Républicain Populaire
Etat-civil
Né le 13 juin 1884
Décédé le 19 septembre 1978
Profession
Professeur au Collège de France
Département
élu(e) par l'Assemblée Nationale