Allez au contenu, Allez à la navigation

GRUMBACH Salomon

Ancien sénateur élu(e) par l'Assemblée Nationale

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 19 décembre 1946
  • Fin de mandat le 7 novembre 1948 (Ne se représente pas)

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

GRUMBACH (Salomon)

Né le 6 janvier 1884 à Hattstart (Haut-Rhin)

Décédé le 13 juillet 1952 à Neuilly-sur-Seine (Seine)

Membre de la première Assemblée nationale constituante (Tarn)

Conseiller de la République (élu par l'Assemblée nationale) de 1946 à 1948

(voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome V, p. 1894, 1895)

En 1940, à son retour d'Alger, qu'il avait rejoint à bord du Massilia, Salomon Grumbach est incarcéré, puis placé en résidence surveillée dans le Midi de la France. Au mois de novembre 1942, dans le trouble provoqué par l'invasion de la zone libre, il parvient à tromper la surveillance de ses gardiens, et à rejoindre le maquis des Cévennes où s'était réfugiée sa femme. Leur vigilance leur permet d'échapper à plusieurs tentatives d'arrestation par la Gestapo.

A la Libération, Salomon Grumbach reprend sa place dans la vie politique en conduisant la liste SFIO dans le Tarn au scrutin du 21 octobre 1945 ; avec 37 914 voix sur 73 222 suffrages exprimés, cette liste remporte l'un des autres sièges à pourvoir.

Puis il est élu au Conseil de la République, le 19 décembre 1946, pour y représenter la SFIO.

Membre du groupe socialiste, il siège à la Commission des affaires étrangères, et à celle du règlement.

Durant ce court mandat, il est, fidèle à lui-même, d'une inlassable activité.

Ses principaux sujets d'intervention publique portent sur les nouvelles institutions : règlement du Conseil de la République, modalités d'élection de ses membres, régime des élections municipales et du Conseil général de la Seine.

Il suit également avec soin la politique étrangère de la France, et particulièrement les relations avec l'Allemagne, la Sarre, et l'Autriche.

Les nouvelles modalités d'élection du Conseil de la République, définies pour le scrutin du 7 novembre 1948, y ont fait disparaître les représentants des partis élus par l'Assemblée nationale.

Salomon Grumbach abandonne alors tout mandat national, et se consacre entièrement à la SFIO. Il disparaît en 1952, à l'âge de 68 ans.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Salomon GRUMBACH,
Appartenance politique
Groupe Socialiste
Etat-civil
Né le 6 janvier 1884
Décédé le 13 juillet 1952
Profession
Journaliste
Département
élu(e) par l'Assemblée Nationale