Allez au contenu, Allez à la navigation

LE BOT Yves

Ancien sénateur du Finistère

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu du 25 août 1951 au 19 juin 1955 ( Fin de mandat )
  • Réélu le 19 juin 1955
  • Fin de mandat le 26 avril 1959 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

LE BOT (Yves)

Né le 24 septembre 1897 à Lannilis (Finistère)

Décédé le 21 février 1971 à Lannilis

Sénateur du Finistère de 1951 à 1958

Yves Le Bot fait ses études jusqu'au baccalauréat au lycée de Brest puis il participe à la guerre de 1914-1918, de laquelle il revient blessé.

A la fin de la guerre, il reprend son métier d'agriculteur. Soucieux de défendre les intérêts de sa profession, il prend la présidence d'un syndicat agricole et d'un syndicat d'élevage.

Il est élu conseiller municipal de la ville de Lannilis de 1936 à 1941 et, après 1945, adjoint au maire de Lannilis de 1946 à 1951. Entre ces deux mandats, il s'est illustré lors de la seconde guerre mondiale, ce qui lui vaut d'être décoré de la croix de guerre, pour la deuxième fois.

Assuré de cette notoriété locale, le Rassemblement du Peuple français auquel il est attaché le présente lors des élections au Conseil de la République du 25 août 1951.

A son arrivée au Palais du Luxembourg, on le nomme membre de la commission de l'agriculture, conformément à son origine professionnelle. Il engage alors une activité parlementaire dense sur les questions agricoles. Il est ainsi l'auteur d'un rapport sur le projet qui vise à modifier la loi de 1947 instituant un ordre national des vétérinaires et d'un second rapport sur la procédure de codification des textes législatifs concernant l'agriculture. En 1954, il intervient sur le régime de l'allocation de vieillesse agricole et dépose un amendement relatif au contrôle de la fabrication du beurre fermier. En 1955, il se manifeste sur le financement du fonds d'assainissement des marchés de la viande et des produits laitiers. Il prête également une attention particulière à la formation professionnelle agricole et à la politique menée dans ce domaine par le Gouvernement.

Pendant la durée de son mandat, Yves Le Bot a également été membre de la commission des moyens de communication, des transports et du tourisme, membre de la commission des pensions et membre de la commission de coordination permanente de la recherche scientifique et du progrès technique. Enfin, breton d'origine, il s'est intéressé à la mer et a fait partie de la commission de la marine et des pêches. Au nom de cette commission, il rédige un rapport en 1957 sur le projet de loi organisant provisoirement les transports maritimes. Il intervient aussi sur le relèvement des indices des gardes maritimes et syndics des gens de mer.

La variété des sujets sur lesquels Yves Le Bot est intervenu au Conseil de la République reflète une personnalité polyvalente et reconnue. Ainsi, après les élections du 19 juin 1955 où il est réélu sur la liste Républicaine d'Union nationale, il est désigné secrétaire du Conseil de la République.

Les 2 et 3 juin 1958, Yves Le Bot vote en faveur des pleins pouvoirs au gouvernement du général de Gaulle, et de la révision constitutionnelle.

Aux élections du 26 avril 1959, Yves Le Bot qui conduit la liste d'Union pour la Nouvelle République (UNR), est battu d'une dizaine de voix. Il se consacre alors entièrement à sa commune de Lannilis où il meurt le 21 février 1971, à l'âge de 73 ans.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Yves LE BOT,
Appartenance politique
Groupe du Rassemblement du Peuple Français
Etat-civil
Né le 24 septembre 1897
Décédé le 21 février 1971
Profession
Agriculteur
Département
Finistère