Allez au contenu, Allez à la navigation

MERLE Faustin

Ancien sénateur élu(e) par l'Assemblée Nationale

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 8 décembre 1946
  • Fin de mandat le 7 novembre 1948 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

MERLE (Faustin)

Né le 24 janvier 1892 à Orx (Landes)

Décédé le 5 juin 1968 à Orx

Conseiller de la République, élu par l'Assemblée nationale, de 1946 à 1948.

Faustin Merle est issu d'un milieu modeste. Son père, cultivateur, lui transmet le respect de la terre qu'il part défendre contre l'Allemagne, lorsque éclate la première guerre mondiale. Décoré de la croix de guerre 1914-1918, le jeune homme restera ensuite très marqué par l'expérience du conflit. Marié en 1919, il exerce la profession d'agent des contributions indirectes. La période de l'entre-deux guerre voit grandir son engagement politique. Au moment du Front populaire, Faustin Merle milite au parti communiste.

Après la seconde guerre mondiale, Faustin Merle est élu au Conseil de la République par l'Assemblée nationale. Dès son arrivée au Palais du Luxembourg, il rejoint le groupe communiste. Durant son mandat, il fait partie de la commission de la presse, de la radio et du cinéma, de la commission des finances et de la commission pour l'inventaire de l'industrie cinématographique. Nommé à la commission de la reconstruction et des dommages de guerre au début de son mandat, il en démissionne rapidement.

Malgré la brièveté de son mandat, le nombre de ses interventions est impressionnant. Faustin Merle participe en effet à de très nombreuses discussions, et sur les sujets les plus divers. Parmi ceux-ci, l'agriculture occupe une place de choix. Faustin Merle s'exprime ainsi sur le déficit en céréales de 1947-1948, la réglementation du travail dans les professions agricoles ou le chapitre « Agriculture » du budget ordinaire de 1948. Un autre de ses thèmes de prédilection reste la guerre et ses conséquences, soit qu'il participe à la discussion sur les dépenses pour la reconstruction et les dommages de guerre, soit qu'il se distingue dans les débats consacrés à l'amélioration de la situation des victimes de guerre. Il s'intéresse également beaucoup au fonctionnement des services de l'administration et du système démocratique au niveau national, et participe ainsi à la discussion relative au renouvellement des conseils généraux. Enfin, du fait de sa participation à certaines commissions, Faustin Merle est amené à intervenir sur les questions de finances, notamment dans la discussion relative au retrait de la circulation des billets de 5 000 francs, ou sur les questions portant sur l'industrie cinématographique, comme le montre son intervention sur la crise du cinéma français. Il présente en outre un rapport, au nom de la commission des finances, sur le projet de loi adopté par l'Assemblée nationale, préconisant une majoration des rentes viagères constituées au profit des anciens combattants auprès des caisses autonomes.

Au cours de sa deuxième année de mandat, Faustin Merle prend de nombreuses initiatives dans le domaine législatif. Les quatre propositions de résolution qu'il dépose en 1948 portent sur des questions relativement différentes, mais sont généralement inspirées par le souci de favoriser une certaine justice sociale. Elles vont de l'aide au renforcement de l'équipement en véhicule pour l'administration des contributions indirectes, à l'exonération de la taxe piscicole pour les vieux travailleurs, en passant par l'adoption de mesures pour interdire l'expulsion des vieux travailleurs des logements qu'ils occupent, et par l'invitation faite au gouvernement de ne pas augmenter les coefficients servant de base à la détermination forfaitaire du bénéfice agricole.

Son mandat s'achève lors du renouvellement complet du Conseil de la République en 1948.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Faustin MERLE,
Appartenance politique
Groupe Communiste
Etat-civil
Né le 24 janvier 1892
Décédé le 5 juin 1968
Profession
Agent des Contributions indirectes
Département
élu(e) par l'Assemblée Nationale