Allez au contenu, Allez à la navigation

POINCELOT Henri

Ancien sénateur des Vosges

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 8 décembre 1946
  • Fin de mandat le 7 novembre 1948 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

POINCELOT (Henri)

Né le 15 juillet 1902 à Monthureux-sur-Saône (Vosges)

Décédé le 24 décembre 1980 à Vittel (Vosges)

Conseiller de la République des Vosges de 1946 à 1948

Après l'obtention d'un certificat d'études primaires, Henri Poincelot devient d'abord scieur puis cultivateur. Il s'inscrit au parti communiste à partir de 1934 et s'intéresse vivement à l'activité politique locale. Il est ainsi élu conseiller municipal de Monthureux-sur-Saône en 1936 et le sera jusqu'en 1947. Il est mobilisé pour la guerre dès 1939. Après l'armistice, il rentre dans la Résistance où il se distingue par une importante activité. Il héberge nombre de réfractaires, de communistes évadés ainsi que des FFI et des FTPF. A la fin de la guerre, il devient membre du comité cantonal de Libération de Monthureux-sur-Saône puis secrétaire de la section du parti communiste de Monthureux-sur-Saône à partir de 1945 et enfin membre du bureau de la fédération des Vosges du PCF ainsi que de la confédération générale de l'agriculture dès sa fondation en 1946.

Il se porte candidat aux élections du 8 décembre 1946 au Conseil de la République sur la liste présentée par l'Union républicaine et résistante et remporte le siège avec 203 voix sur 780 suffrages exprimés. Il adhère au groupe communiste le 28 janvier 1947, il est nommé membre titulaire de la commission du ravitaillement et de la reconstruction des dommages de guerre. A ce titre, il prend part à la discussion sur la dotation prévue par le gouvernement concernant le budget de reconstruction et d'urbanisme. Très attaché à défendre les administrés de sa région, Henri Poincelot intervient d'abord dans la discussion sur la proposition de résolution relative au secours des premières victimes des inondations des départements de l'Est puis prend part au débat au sujet du projet de loi prorogeant la législation en vigueur dans les départements d'Alsace-Lorraine. Le 28 janvier 1948, il est à nouveau nommé membre de la commission du ravitaillement et de la reconstruction des dommages de guerre. Il défend ainsi de nombreux textes législatifs concernant notamment le rétablissement du trafic ferroviaire, et plus particulièrement de la ligne Nancy-Nomény, ou de l'indemnisation des ouvriers envoyés de force en Allemagne. La même année, il participe à la discussion sur la proposition de loi portant sur la suppression de l'article 336 du code général des contributions directes ainsi qu'au débat relatif à la modification du taux des redevances perçues au titre de l'extraction du minerai de fer. Il intervient enfin dans la discussion sur l'aménagement des dotations budgétaire pour l'exercice de 1948.

Henri Poincelot ne se représente pas aux élections au Conseil de la République de novembre 1948. Il décède le 24 décembre 1980 à Vittel.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Henri POINCELOT,
Appartenance politique
Groupe Communiste
Etat-civil
Né le 15 juillet 1902
Décédé le 24 décembre 1980
Profession
Agriculteur
Département
Vosges