Allez au contenu, Allez à la navigation

SABLE Victor

Ancien sénateur de la Martinique

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 15 décembre 1946
  • Fin de mandat le 7 novembre 1948 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

SABLE (Victor)

Né le 30 novembre 1911 à Fort de France (Martinique)

Décédé le 24 août 1997 à Nice (Alpes-Maritimes)

Conseiller de la République de la Martinique de 1946 à 1948

Fils d'un clerc d'avoué, Victor Sablé part pour Paris après des études au lycée de Fort-de-France. Suivant les pas de son père, il entreprend des études de droit, passe son doctorat de droit et devient avocat à la Cour. Il sera secrétaire de la conférence des avocats au barreau de Paris.

Pendant la seconde guerre mondiale, Victor Sablé collabore au journal intitulé Libération au lendemain du ralliement des Antilles à la France combattante. Il découvre après la guerre les responsabilités politiques. En 1945, et jusqu'en 1949, il est conseiller général de la Martinique et entre également au conseil municipal de Rivière Pilote.

En 1946, Victor Sablé se présente aux élections sénatoriales et est élu au Conseil de la République pour y représenter le département de la Martinique. Attaché dans un premier temps aux valeurs communistes, Victor Sablé s'en éloigne pour rejoindre le groupe du rassemblement des gauches en 1948.

A son arrivée au Conseil de la République en 1946, Victor Sablé devient membre de la commission de l'intérieur et de la commission de la justice et de la législation civile, criminelle et commerciale. En 1947, il rédige son premier rapport au nom de la commission de la justice sur la nullité des actes de spoliation des biens effectués par l'ennemi et sur les conditions de leur restitution. Plus tard il écrira un rapport au nom de la commission de la justice sur la répression des crimes de guerre.

Néanmoins l'activité de Victor Sablé au Palais du Luxembourg est davantage consacrée à la défense des intérêts des populations des départements et territoires d'outre-mer. Il soumet ainsi en 1947 un rapport visant la création de postes préfectoraux pour les DOM et l'ouverture des crédits correspondants. Il présente par ailleurs une proposition de résolution invitant le Gouvernement à nationaliser l'industrie sucrière à la Martinique et dépose enfin un amendement tendant à abaisser le droit sur les rhums.

En 1948, Victor Sablé rédige une proposition de résolution invitant le gouvernement à maintenir le franc Antilles-Guyane au taux fixé par la réforme monétaire de décembre 1945 et dépose une proposition de loi pour rendre applicable aux DOM la loi sur le statut du fermage et du métayage. Une autre proposition de loi dans le domaine agricole vise à rendre applicables aux travaux agricoles des DOM les dispositions relatives aux congés payés. Il s'élève enfin contre la situation particulière faite aux fonctionnaires et agents en service dans les départements d'outre-mer.

Représentant des valeurs et des intérêts des territoires rattachés à la métropole pendant deux années, Victor Sablé quitte le Sénat en 1948, battu aux élections du 7 novembre 1948 alors qu'il se présentait sur la liste du RGR qui n'obtint aucun élu. Il échoua à nouveau lors du scrutin de juin 1955.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Victor SABLE,
Appartenance politique
Groupe de la Gauche Démocratique et du Rassemblement des Gauches Républicaines
Etat-civil
Né le 30 novembre 1911
Décédé le 25 août 1997
Profession
Avocat
Département
Martinique