Allez au contenu, Allez à la navigation

TREMINTIN Pierre

Ancien sénateur élu(e) par l'Assemblée Nationale

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 19 décembre 1946
  • Fin de mandat le 7 novembre 1948 (Ne se représente pas)

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

TREMINTIN (Pierre)

Né le 5 juin 1876 à Plouescat (Finistère)

Décédé le 22 octobre 1966 à Plouestcat (Finistère)

Député du Finistère de 1924 à 1945

Conseiller de la République du Finistère de 1946 à 1948.

(Voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome VIII, p. 3118)

En juillet 1940, Pierre Tremintin fait partie des 80 parlementaires qui refusent de voter les pleins-pouvoirs au maréchal Pétain. Mais il continue à assurer officiellement ses fonctions de député et de conseiller général.

Pierre Tremintin appartient à l'Assemblée consultative provisoire pendant la guerre. A la Libération, il accède à la présidence de la caisse cantonale de crédit agricole de Plouescat. Fondateur des sociétés d'habitations bon marché du Finistère, il préside le comité de patronage des habitations à bon marché de syndicats et coopératives agricoles.

En 1946, Pierre Trementin est élu au Conseil de la République sur la liste du Mouvement des républicains populaires. A son arrivée au Palais du Luxembourg, il rejoint le groupe parlementaire MRP et est nommé membre de la commission du règlement, de la commission de l'intérieur et de la commission du suffrage universel, du règlement et des pétitions.

Pierre Tremintin ne siège qu'un mandat au Conseil de la République, mais il s'y montre très actif. L'avocat s'intéresse notamment de près aux questions électorales : élection des membres du Conseil de la République, régime général des élections municipales, opérations électorales des établissements français de l'Inde ou de la Haute-Loire, sur lesquelles il présente un rapport. Un souci social l'anime aussi, qui le pousse à intervenir sur l'institution de la sécurité sociale pour les fonctionnaires ou sur les secours à apporter aux victimes de la catastrophe de Brest en 1947.

Pierre Tremintin réalise de nombreux rapports pour le compte des commissions auxquelles il appartient : sur l'allongement du délai de révision et de résiliation exceptionnelle de certains contrats passés par les collectivités locales, ou encore la création de ressources nouvelles pour les départements et les communes.

Pierre Tremintin dépose trois propositions de loi, l'une tendant à la réforme des finances locales, la deuxième portant sur la création de commissions spécialisées auprès des conseils municipaux dans les villes de plus de 9 000 habitants. La troisième proposition législative du conseiller de la République du Finistère concerne l'enseignement de la langue bretonne.

En 1948, Pierre Tremintin quitte le Palais du Luxembourg.

Il était chevalier de la Légion d'honneur et décoré de la médaille d'honneur départementale et communale vermeil.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Pierre TREMINTIN,
Appartenance politique
Groupe du Mouvement Républicain Populaire
Etat-civil
Né le 5 juin 1876
Décédé le 22 octobre 1966
Profession
Avocat
Département
élu(e) par l'Assemblée Nationale