Allez au contenu, Allez à la navigation

TUBERT Paul

Ancien sénateur élu(e) par l'Assemblée Nationale

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 19 décembre 1946
  • Fin de mandat le 7 novembre 1948 (Ne se représente pas)

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

TUBERT (Paul)

Né le 4 mai 1886 à La Flèche (Sarthe)

Décédé le 5 juin 1971 à Clamart (Hauts-de-Seine)

Membre de la première Assemblée nationale constituante (Alger)

Conseiller de la République élu par l'Assemblée nationale de 1946 à 1948

Paul Tubert naît le 4 mai 1886, à La Flèche, dans la Sarthe. Il suit une scolarité sans histoire au collège Jean Bart à Dunkerque, puis au lycée Thénard de Sens. Après le baccalauréat, la faculté de droit de Paris puis l'école libre des sciences politique l'accueillent successivement en leur sein, avant que l'école des hautes études ne lui octroie le diplôme de la section des sciences historiques et philologiques.

C'est cependant dans la carrière militaire qu'il connaît ses plus belles heures. Engagé volontaire dans l'infanterie, il s'inscrit ensuite à l'école de Saint-Maixent, alors Ecole militaire d'infanterie. Il sert dans la cavalerie, dans divers états-majors, puis dans la garde et la gendarmerie. Ses différentes missions le mènent de la Tunisie à Madagascar (dans la garde indigène) en passant par le Maroc (au sein du corps de débarquement de Casablanca), l'Algérie l'Albanie et la Macédoine. À l'issue de ses années d'active, il est nommé général du cadre de réserve.

Pendant la seconde guerre mondiale, Paul Tubert contribue à fonder à Alger le mouvement Combat et rejoint la France combattante. Il siège à l'Assemblée consultative provisoire et reçoit, en 1946, la médaille de la Résistance avec rosette et la croix de guerre.

A la Libération Paul Tubert est délégué de la Résistance extra-métropolitaine à Alger, puis à Paris. Le 10 octobre 1945, il est élu député d'Alger dans la première Assemblée constituante.

Pendant la période d'après-guerre, Paul Tubert participe à de nombreuses associations : membre du comité central provisoire de la Ligue des droits de l'homme et des organismes directeurs de la première association des victimes des lois d'exception, il fonde l'association de la Libération du 8 novembre 1942.

En 1946, Paul Tubert est élu par les membres de l'Assemblée nationale pour siéger au Conseil de la République. A son arrivée au palais du Luxembourg, il rejoint le groupe parlementaire Union des républicains et résistants (URR) et est nommé membre de la commission de la défense nationale et de la commission de l'intérieur.

Lors de son court mandat, Paul Tubert est un parlementaire très actif. Il intervient sans cesse, et surtout sur les thèmes relatifs à l'armée : l'ouverture de crédits militaires, l'amnistie, le budget de la présidence du conseil (concernant les services de la défense nationale), le rappel à l'activité et l'avancement des officiers de l'armée de terre, mais aussi les attributions de croix de la Légion d'honneur et de la médaille militaire suscitent son intérêt. Il participe également aux débats sur l'Algérie, notamment sur son statut organique, et sur la fixation des circonscriptions électorales pour la désignation des membres de l'assemblée algérienne. En 1948, il dépose une proposition de résolution pour envoyer en Algérie une commission d'enquête chargée de faire le rapport sur les faits qui se sont déroulés à l'occasion des élections à l'assemblée algérienne et sur la situation générale qui en découle.

En 1947, Paul Tubert dépose une proposition de loi pour assurer la protection des « droits des savants ».

En 1948, il n'est pas réélu / ne se représente pas.

Officier de la Légion d'honneur. Paul Tubert est l'auteur de nombreux ouvrages, dont, en 1927, sa thèse sur les archers de Paris (Presses universitaires), en 1932, un manuel pour les gardes indigènes de Madagascar (Imprimerie officielle), en 1944, L'homme de la rue et la politique du gouvernement et, en 1945, L'Algérie vivra.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Paul TUBERT,
Appartenance politique
Groupe de l'Union Républicaine et Résistante pour l'Union Française (App. Groupe Communiste )
Etat-civil
Né le 4 mai 1886
Décédé le 4 juin 1971
Profession
Général
Département
élu(e) par l'Assemblée Nationale