Allez au contenu, Allez à la navigation

STOESSEL Charles

Ancien sénateur du Haut-Rhin

  • Vème République

    Ancien sénateur de la
    Ve République

Election

  • Elu le 26 septembre 1965
  • Fin de mandat le 14 octobre 1966 (décédé)

Situation en fin de mandat

  • Membre de la commission des affaires économiques
  • Membre du Groupe des Républicains Populaires et du Centre Démocratique

Extraits de la table nominative :

Biographie

Ve République  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

Ve République

STOESSEL (Charles)

Né le 30 novembre 1922 à Bergheim (Haut-Rhin)

Décédé le 14 octobre 1966 à Sausheim (Haut-Rhin)

Sénateur du Haut-Rhin de 1965 à 1966

Charles Stoessel passe ses jeunes années à Metzeral, puis à Colmar. Engagé volontaire en 1939, il est démobilisé en 1940. Diplômé de l'école nationale d'ingénieurs de Constance (Allemagne), il se fixe à Mulhouse en 1944, où il occupera les fonctions de professeur, chef des travaux au collège d'enseignement technique du textile. A la libération de l'Alsace, il milite au sein du MRP, en qualité de membre du comité fédéral du Haut-Rhin, et s'investit dans les organisations à caractère social et familial qui lui permettent plus particulièrement de traiter des problèmes de logement et des difficultés rencontrées par la jeunesse.

En mars 1959, il est élu au conseil municipal de Mulhouse, et devient premier adjoint au maire, fonction qu'il exercera jusqu'à sa mort. Sous l'étiquette MRP, il se porte candidat aux élections législatives de 1962 mais, arrivé en troisième position, se retire après le premier tour de scrutin. Lors des élections cantonales de 1964, il est élu conseiller général de Mulhouse-Sud. Il travaille alors, en liaison avec les maires et conseillers municipaux, à l'aménagement et à l'équipement des communes de ce canton. Vice-président du syndicat d'initiative, il s'attache par ailleurs à développer le tourisme dans son département.

Ayant obtenu 862 suffrages sur les 1367 exprimés, il est élu sénateur du Haut-Rhin le 26 septembre 1965, devançant largement son principal concurrent, Théo Faller, qui réunit 489 voix. Inscrit au groupe des Républicains populaires et du Centre démocratique du Sénat, Charles Stoessel est nommé membre de la commission des affaires économiques. Ses responsabilités locales l'amènent à intervenir en séance public sur le projet de loi relatif aux pouvoirs de police des maires en matière de circulation, sur la situation économique du Haut-Rhin, et à interroger le ministre de l'équipement sur la construction de l'autoroute Mulhouse-Bâle. Toujours vivement intéressé par les questions d'ordre économique et social, il prend également la parole sur le projet de loi relatif à la durée du travail et dépose une proposition de loi tendant à favoriser l'évolution des structures industrielles et commerciales et à assurer une meilleure protection des salariés et des ayants droit d'une entreprise en difficulté.

Mais un accident tragique vient brutalement interrompre ces débuts prometteurs. Un soir, de retour d'une réception ministérielle à Colmar, Charles Stoessel perd le contrôle de sa voiture qui s'écrase contre un arbre. Âgé de 43 ans, il est tué sur le coup.

Il était chevalier des Palmes académiques.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Charles STOESSEL, ancien sénateur
Appartenance politique
Membre du Groupe des Républicains Populaires et du Centre Démocratique
Etat-civil
Né le 30 novembre 1922
Décédé le 14 octobre 1966
Profession
Professeur
Département
Haut-Rhin