Allez au contenu, Allez à la navigation

Récidive criminelle

Loi tendant à amoindrir le risque de récidive criminelle et portant diverses dispositions de procédure pénale :

  • Loi n° 2010-242 du 10 mars 2010 parue au JO n° 0059 du 11 mars 2010
  • Procédure accélérée engagée par le Gouvernement le 22 octobre 2009

Objet du texte

Le projet de loi, dans sa version initiale, visait à répondre à certaines lacunes de la loi du 25 février 2008 relative à la rétention de sûreté, conformément aux recommandations du rapport Lamanda. Il a été substantiellement complété par l'Assemblée nationale à l'initiative de sa commission des lois, afin, notamment, d'étendre le champ d'application de la surveillance de sûreté, de renforcer les dispositions concernant la prescription de traitements antihormonaux pour les délinquants sexuels, de créer un nouveau répertoire relatif aux expertises et de définir plus précisément les interdictions de paraître tout en instaurant un dispositif visant à en prévenir les violations.

Les étapes de la discussion :

Première lecture

1ère lecture
  • Texte n° 1237 de Mme Rachida DATI, garde des Sceaux, ministre de la justice, déposé à l'Assemblée Nationale le 5 novembre 2008
  • Rapport n° 2007 de M. Jean-Paul GARRAUD, fait au nom de la commission des lois, déposé le 4 novembre 2009
  • Texte de la commission n° 2007 déposé le 4 novembre 2009
  • Texte n° 362 adopté par l'Assemblée nationale le 24 novembre 2009
1ère lecture
  • Texte n° 111 (2009-2010) transmis au Sénat le 24 novembre 2009

Commission mixte paritaire

Loi promulguée

Loi
Les thèmes associés à ce dossier :
Pour toute remarque relative à ce dossier législatif, veuillez contacter : dosleg@senat.fr Cette page a été générée le 17 octobre 2014