Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Lutter contre le gaspillage alimentaire

Dernière mise à jour le 1er mars 2016
Partager cet article :
  • sur Facebook
  • sur Twitter
  • sur Google Plus
  • sur LinkedIn

Jeudi 11 février 2016, le Président de la République a promulgué la loi n° 2016-138 relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire.

 

 

 

 

Suivre les étapes de la discussion

 

 Les étapes de la discussion

  Promulgation de la loi (11 février 2016)

 

 

Jeudi 11 février 2016, le Président de la République a promulgué la loi n° 2016-138 relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Elle est parue au Journal officiel n° 36 du 12 février 2016.

 

 Première lecture au Sénat (13 janvier et 3 février 2016)

 

Mercredi 3 février 2016, le Sénat a adopté, à l'unanimité et sans modification, la proposition de loi relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire, adoptée en première lecture par l'Assemblée nationale.

Mercredi 13 janvier 2016, au terme de l’espace réservé au groupe socialiste et républicain, d’une durée de 4 heures, l’examen de la proposition de loi a été interrompu pendant la discussion générale.

 

 Examen en commission au Sénat (16 décembre 2015)

 

Mercredi 16 décembre, la commission de l'aménagement du territoire a examiné le rapport de Chantal JOUANNO et le texte de la commission sur la proposition de loi, adoptée par l'Assemblée nationale, relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire. La commission n'a pas souhaité modifier le texte de la proposition de loi et l'a voté conforme.

Nomination d'un rapporteur (16 décembre 2015)

La commission de l’aménagement du territoire et du développement durable a nommé Chantal JOUANNO rapporteure sur la proposition de loi, adoptée par l’Assemblée nationale, relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire.

 

Première lecture à l’Assemblée nationale (9 décembre 2015)

 

Mercredi 9 décembre, l'Assemblée nationale a adopté en première lecture la proposition de loi relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire.

 Comprendre les enjeux

 

Cette proposition de loi, signée par plus de 300 députés, a pour objet de poursuivre le travail engagé en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire, après la remise au Premier ministre du rapport du député Guillaume GAROT : "Lutte contre le gaspillage alimentaire : propositions pour une politique publique". Le 17 août 2015, Nathalie GOULET (UDI-UC - Orne) et plusieurs de ses collègues avaient également déposé une proposition de loi visant à lutter contre le gaspillage alimentaire.

Dans le cadre de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, des amendements sur la lutte contre le gaspillage alimentaire avaient été adoptés à l’unanimité par les sénateurs et les députés. Le Conseil constitutionnel a censuré ces amendements pour des raisons de procédure, au nom du principe de "l’entonnoir". L’objet de ce texte est de rétablir ces amendements.

La proposition de loi comprend plusieurs mesures de lutte contre le gaspillage alimentaire :

  • inscription dans le code de l'environnement d'une hiérarchie de la lutte contre le gaspillage alimentaire, allant de la prévention à la méthanisation ;
  • obligation de recourir à une convention pour les dons réalisés entre un distributeur de denrées alimentaires et une association caritative ;
  • obligation pour les surfaces de plus de 400 m² de proposer, dans un délai d'un an à compter de la promulgation de la présente proposition de loi, une convention de don à une ou plusieurs associations pour la reprise de leurs invendus alimentaires encore consommables ;
  • interdiction de la javellisation des invendus ;
  • information et éducation à la lutte contre le gaspillage alimentaire dans les écoles ;
  • intégration de la lutte contre le gaspillage alimentaire dans le reporting social et environnemental des entreprises.

En savoir plus :

Photo ©