Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

 

LES FEMMES ET LE POUVOIR

 



Pour autant, leur accès à la tête d'un exécutif local reste très minoritaire. Aux dernières élections municipales, 13,8% des maires sont des femmes. On constate néanmoins une progression puisque le nombre de femmes appelées à diriger les affaires d'une municipalité était de 1% dans les années 1950.

En outre, depuis l'élection de Catherine Trautmann à Strasbourg en 1989, les femmes accèdent à la présidence des conseils municipaux dans les villes de plus de 100.000 habitants. Aujourd'hui des femmes dirigent 6 des 38 communes de plus de 100 000 habitants.

Au niveau départemental, l'élection d'Évelyne Baylet dans le Tarn-et-Garonne, en 1970, marque l'accession des femmes à la présidence d'un conseil général. En 2008, 5,1% des présidents de conseils généraux sont des femmes. Quant aux conseils régionaux, il faut attendre 1992 pour voir Marie-Christine Blandin et Lucette Michaux-Chevry prendre respectivement la tête des régions Nord-Pas-de-Calais et Guadeloupe.

En 2004, les femmes représentent 47,6% des conseillers régionaux, 3,8% des présidents de conseils régionaux et 37,3% des vice-présidents. En 2010 on compte 48% de femmes dans les conseils régionaux mais seules deux femmes sont à la tête d'une région, contre trois auparavant.