Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

CHALGRIN : l'architecte qui transforma le Palais du Luxembourg

 

Le vestibule d’entrée

 

Vestibule du palais du Luxembourg (rez-de-chaussée)

 



La principale transformation architecturale souhaitée par Chalgrin consiste à modifier l’accès principal du palais, en supprimant le grand escalier de Marie de Médicis, situé au milieu du corps de logis central. L’espace ainsi libéré lui permet de créer, au rez-de-chaussée, un vestibule à colonnes qui desservait, à l’ouest, les appartements du chancelier du Sénat.

 

  
Pour donner l’illusion d’un plus grand espace, l’architecte réalise un effet de perspective en réduisant, de la porte d’entrée au fond du vestibule, l’entraxe des colonnes.

 

 

 

Vues et détails du vestibule d'entrée

Vue d'ensemble du vestibule actuel

Vue d'ensemble du vestibule actuel

La voûte et le cul de four

Chalgrin conçoit, en 1806, le programme décoratif du vestibule : la voûte et le cul de four sont ornés de caissons enrichis de rosaces.

Porte d'entrée du vestibule donnant accès au SGQ

Porte d'entrée du vestibule donnant accès à l'ancien Secrétariat Général de la Questure

Deux renommées, œuvres de  Frédéric Lemot (1772-1827)

Deux renommées, œuvres de  Frédéric Lemot (1772-1827), sont sculptées en bas-relief dans les angles de l’archivolte.

Salle à manger voûtée (rez-de-chaussée)

Salle à manger voûtée (rez-de-chaussée)



   

 

Accès aux rubriques sur Chalgrin et le Sénat


Biographie de Chalgrin