Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Colloque sur le Caucase (19 mai 2005)



retour sommaire suite

Questions/réponses

De la salle

Les champs géants sont-ils éloignés de la côte ? Comment seront-ils ravitaillés ? A quelle date les tankers que vous avez évoqués seront-ils construits ?

Jean-Claude NAWROT

Les champs géants sont éloignés des côtes de 100 kilomètres. Le ravitaillement se fera par hélicoptère ou par supply boat. Pour la rotation des équipes, le transport se fera par hélicoptère.

En revanche, il est difficile de répondre à votre seconde question. Je peux simplement vous dire que la construction de tels bateaux dure de 2 à 2,5 ans. Les chantiers navals de la Caspienne ne sont pas en mesure de construire des tankers d'un si fort tonnage. En effet, ils auront une capacité de 50 000, voire 60 000 tonnes.

Gilbert SALVI, Soletanche Bachy, Directeur développement international

Ma question porte sur l'Azerbaïdjan. Certains des projets en cours ont-ils bénéficié de financements bilatéraux français ?

Michel GELENINE

L'Azerbaïdjan est éligible à la réserve des pays émergents. Un protocole portant sur 35 millions d'euros a été signé en 2003. Il est dédié à un projet d'épuration des eaux de Bakou. Il liera Bakou à Véolia.

Monsieur KALAYCIYAN

Ma question porte sur l'acheminement du pétrole dans la Caspienne. Une catastrophe pétrolière est-elle envisagée dans ce cadre ? Les compagnies pétrolières ont-elles pris en compte ce risque ? Existe-t-il des programmes de préservation de la Caspienne ?

Jean-Claude NAWROT

Chacun de nos projets comporte une dimension environnementale et sociétale, devant être acceptée par les Etats avant même que nous lancions des investissements. Pour ce qui est de l'acheminement du pétrole dans la Caspienne, nous considérons que nous ne disposons pas, actuellement, de tankers de capacité suffisante pour réduire totalement les risques de pollution. Les investissements que nous conduisons dans ce cadre doivent respecter les normes européennes. Ainsi, les tankers qui transiteront sur la Caspienne seront inévitablement des tankers double-coque.

Michel GELENINE

Récemment, BP a produit un rapport environnemental très intéressant. Exception faite de la pollution générée par les eaux de la Volga et de la Koura, une amélioration de la qualité de l'eau de la Caspienne est à noter. Cette étude met également en lumière l'arrivée, par les canaux, de poissons n'ayant pas de prédateurs dans la Caspienne.

François COURSON, Prosernat, Président directeur général

Monsieur Nawrot, quid du traitement des gaz émis dans les champs azerbaïdjanais que vous exploitez ?

Jean-Claude NAWROT

Le traitement de ces gaz est très simple. En effet, ils sont non acides.

De la salle

Dans lequel des trois pays évoqués les entreprises françaises sont-elles les plus présentes ?

Serge SMESSOW

En Azerbaïdjan. Notre présence économique est évidemment de mise dans les trois pays. Nous y sommes néanmoins surtout présents dans le secteur de l'énergie, du pétrole, de l'activité parapétrolière.

retour sommaire suite