Allez au contenu, Allez à la navigation

Les capacités industrielles militaires critiques

Rapport d'information de MM. Daniel REINER, Yves POZZO di BORGO, Jacques GAUTIER, Alain GOURNAC, Gérard LARCHER, Rachel MAZUIR, Jean-Claude PEYRONNET et Gilbert ROGER, fait au nom de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées n° 634 (2011-2012) - 4 juillet 2012

La nécessité d'identifier les capacités industrielles militaires critiques part du constat posé par le Livre blanc de 2008 « qu'aucune nation en Europe, pas même la nôtre, n'a plus la capacité d'assumer seule le poids d'une industrie de défense répondant à l'ensemble des besoins de ses forces. »

C'est dire que, dans l'analyse stratégique qui en a été faite jusqu'à présent, l'importance de ce que l'on appelle parfois les « capacités industrielles souveraines » tient avant tout à la nécessité de concentrer ses moyens budgétaires sur les équipements militaires ressortissant aux domaines les plus importants : les domaines de souveraineté.

Quels sont ces domaines ? Quelles sont ces capacités ? C'est toute la difficulté du sujet. Si l'intérêt de définir les capacités industrielles militaires critiques ne fait aucun doute, et qu'une fois définies, on peut facilement envisager des outils financiers pour les développer et des outils régaliens pour les protéger, le plus difficile est bien de s'accorder sur une définition claire et précise.

Tel est l'objet du présent rapport.

Tous les documents de la rubrique