Allez au contenu, Allez à la navigation

Formation professionnelle des aides à domicile

12e législature

Question écrite n° 17776 de M. Georges Mouly (Corrèze - RDSE)

publiée dans le JO Sénat du 19/05/2005 - page 1392

Rappelle la question 15183

M. Georges Mouly rappelle à M. le ministre délégué aux relations du travail les termes de sa question écrite n° 15183, rappel de la question écrite n° 13197 du 16 décembre 2004 relative à la formation professionnelles des aides à domicile à laquelle il n'a pas été répondu à ce jour.

Transmise au Ministère délégué à l'emploi, au travail et à l'insertion professionnelle des jeunes



Réponse du Ministère délégué à l'emploi, au travail et à l'insertion professionnelle des jeunes

publiée dans le JO Sénat du 06/07/2006 - page 1856

L'attention du Gouvernement a été appelée sur la difficulté pour les salariés de s'engager dans une action de formation professionnelle lorsque ceux-ci sont employés directement par plusieurs particuliers et sur la possibilité de simplifier la procédure administrative, facilitant ainsi le départ en formation des salariés, afin notamment d'utiliser les fonds collectés. La fédération des particuliers employeurs (FEPEM), notamment signataire de la convention collective nationale des salariés du particulier employeur, mène des actions en faveur du départ en formation des salariés. Tout d'abord, la FEPEM propose aux employeurs de suivre une procédure afin de libérer le salarié pour une formation sur son temps de travail. En effet, l'employeur porteur, qui envoie son salarié en formation, le prend en charge pendant toute la durée de la formation et son contrat est donc suspendu avec les autres employeurs. Pour cela, l'employeur s'assure, avant la formation, que les autres employeurs acceptent le départ du salarié en leur faisant remplir un avenant suspensif au contrat de travail. De même, la FEPEM encourage fortement par des actions de communication mais aussi en délivrant des actions de formation par le biais de l'institut de formation de l'emploi familial (IFEF) les employeurs à faire bénéficier leurs employés d'une formation qualifiante (certificats de qualification professionnelle). En 2005, 1508 stages ont été réalisés pour 8 787 stagiaires contribuant à valider 330 titres et diplômes notamment par la validation des acquis de l'expérience. En outre, la FEPEM a mis en place un centre de formation à distance facilitant l'accès de la formation aux salariés. De même l'AGEFOS, organisme paritaire collecteur agréé pour la branche du particulier employeur, organise des réunions d'information auprès des associations mandataires sur l'offre de formation existante. Par ailleurs, l'accord cadre « 100 000 emplois » conclu entre le ministère de l'emploi, la FEPEM et le syndicat d'employeurs des services à la personne encourage le recrutement dans ce secteur par la mobilisation du service public de l'emploi. Trois expérimentations sur les régions Nord Pas-de-Calais, Bretagne et Rhône-Alpes, consistent à mettre l'accent (par des actions locales) sur ces métiers actuellement en tension. Des lieux ressources relatifs à ces métiers sont notamment expérimentés au sein des agences locales de l'emploi. Enfin, il convient de préciser que les actions de formation augmentent de plus de 20 % tous les ans à tel point que l'AGEFOS, mutualise certains fonds provenant d'autres branches pour faire face à l'augmentation des formations dans ce secteur.