Allez au contenu, Allez à la navigation



La politique spatiale française: bilan et perspectives

 

C. POLDER SUR ADEOS

Objet de la première coopération spatiale franco-japonaise dans le domaine des sciences de la Terre et de son environnement, le radiomètre polarimètre imageur Polder (Polarization and Directionality of the Earth's Reflectances) a volé sur la première plateforme Adeos. Huit mois de mesures (du 30 octobre 1996 au 29 juin 1997) ont été acquis avec une couverture globale journalière quasi complète de la Terre jusqu'à la perte accidentelle d'Adeos le 30 juin 1997.

Grâce à un concept instrumental innovant, Polder est le premier instrument spatial à mesurer simultanément la polarisation et les signatures multi-spectrales et directionnelles du rayonnement solaire réfléchi par les surfaces terrestres et l'atmosphère. L'information nouvelle apportée par ces observations présente un double intérêt : d'une part elle améliore significativement la correction des effets directionnels et atmosphériques, d'autre part elle permet de développer de nouvelles méthodes de restitution des propriétés des cibles observées.

Les mesures quotidiennes acquises par Polder sont traitées de manière opérationnelle par la composante sol de la mission, située à Toulouse. Douze types de produits géophysiques intéressant les thématiques suivantes : couleur de l'océan, aérosols, terres émergées, bilan radiatif et nuages, et vapeur d'eau sont délivrés soit par segment d'orbite, soit sous forme de cartes globales décadaires et mensuelles. Il est ainsi obtenu un ensemble complet de paramètres géophysiques pour la recherche sur le climat et le suivi de l'environnement.

La perte prématurée d'Adeos réduit à 8 mois l'archive des données Polder et prive de la longue série temporelle attendue des missions successives Adeos 1 et Adeos 2 (lancement prévu par la NASDA en novembre 2001).

Toutefois ces huit mois de mesures ont déjà permis de démontrer l'intérêt scientifique du concept Polder. De nombreux résultats scientifiques originaux ont été dérivés de l'analyse de ses données, et en particulier :

- la mise en évidence des caractéristiques optiques des aérosols sur terre, assurant la continuité avec les propriétés mesurées au-dessus des océans,

- la possibilité de dériver, dans certains conditions de mesure, la taille des gouttes d'eau composant les nuages, et la relation climatologique entre cette taille et les propriétés optiques des aérosols,

- la mesure de la fonction de distribution de la réflectance bidirectionnelle sur les terres émergées.

Ces résultats sont notamment utilisés pour la préparation d'une deuxième génération de produits qui seront générés avec les données Polder sur Adeos 2.