Allez au contenu, Allez à la navigation



Définition et implications du concept de voiture propre

 

2. Les parts respectives de la fabrication, de l'usage et du recyclage

L'analyse du cycle de vie permet de comparer un modèle par rapport à un autre et de connaître l'importance relative, en termes de consommation d'énergie et de rejets, des principales phases de vie d'un véhicule.

· Les avantages de la Toyota Prius au regard de l'ACV

Ainsi, Toyota a pu établir une comparaison des émissions entre sa Prius de 2e génération et un modèle diesel et un modèle essence de sa gamme.

Ainsi, cette comparaison met en lumière le gain très net que représente la Prius en matière d'émissions de CO2, de NOx et de particules sur son cycle de vie, compensant très largement les émissions plus élevées nécessaires à sa fabrication et, dans une moindre mesure, à son recyclage.

En effet, l'usage est de très loin la phase la plus importante. La phase de recyclage est quasiment négligeable.

· L'impact de la Scenic au regard de l'ACV

L'analyse menée par Renault sur les émissions de la Scenic II aboutit à des résultats concordants (durée de vie de calcul de 150.000 km).

En matière d'effet de serre, l'utilisation de la voiture et la production du carburant représente plus de 70 % du total des émissions. Il en est de même en matière de NOx et de SO2, à l'exception d'impacts spécifiques (potentiel d'eutrophisation et d'ozone photochimique).

Ainsi, s'il est bien entendu nécessaire de veiller aux réductions d'émission lors des phases de production et de recyclage, c'est bien lors de l'usage du véhicule que l'essentiel se joue, du fait de la conception et de l'équipement du véhicule.