Allez au contenu, Allez à la navigation



Albanie et Macédoine : deux pays des Balkans à ne pas oublier

 

C. LA PRÉSENCE DE L'UNION EUROPÉENNE EN MACÉDOINE

L'Union européenne est représentée en Macédoine par un représentant spécial de nationalité irlandaise, Erwan Fouéré, parfait francophone, nommé en octobre 2005, qui assume à la fois le rôle de représentant du Conseil et de représentant de la Commission européenne.

Cette « double casquette » présente un avantage certain, puisque le Conseil intervient de manière très significative non seulement dans les décisions liées au processus d'élargissement de l'Union, mais aussi dans les opérations de coopération policière en Macédoine (opération « Proxima »).

D'un point de vue financier, le programme CARDS à l'égard de la Macédoine s'est élevé à environ 240 millions d'euros pour la période 2000-2004, soit un peu moins de 50 millions d'euros par an.

Allocations du programme CARDS en Macédoine

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

TOTAL

13.0

56.2

41.5

43.5

59.0

45.0

40.0

298.2

En millions d'euros

À titre d'exemple, les projets subventionnés par l'Union européenne ont concerné la mise en place d'un nouveau système informatique pour les services judiciaires et la formation des juges (2 millions d'euros), de nouveaux outils et méthodes de contrôle de la pollution de l'eau (1,6 million d'euros), une aide au contrôle des frontières avec de nouveaux équipements (8 millions d'euros), une aide à la gouvernance locale et à la décentralisation (40 millions d'euros).