Allez au contenu, Allez à la navigation

Pour une intelligence artificielle maîtrisée, utile et démystifiée - Rapport

15 mars 2017 : Pour une intelligence artificielle maîtrisée, utile et démystifiée - Rapport ( rapport d'information )

III. POUR UNE INTELLIGENCE ARTIFICIELLE DÉMYSTIFIÉE

Proposition n° 12 : Organiser des formations à l'informatique dans l'enseignement primaire et secondaire faisant une place à l'intelligence artificielle et à la robotique

Toute formation à l'informatique doit s'accompagner d'une consolidation de l'apprentissage des mathématiques. Des formations spécifiques à l'informatique sont dispensées dans l'enseignement primaire et secondaire, mais ces enseignements sont le plus souvent facultatifs254(*) et restent insuffisants. Ils ne font pas toujours, en outre, de place à l'intelligence artificielle et à la robotique. Il s'agit d'une insuffisance à laquelle il convient de remédier en urgence. La formation des enseignants est aussi une priorité.

Il peut être noté qu'un plan numérique pour l'éducation a été lancé par le Président de la République en mai 2015255(*), à l'issue de la concertation nationale sur le numérique éducatif, et que le Conseil supérieur des programmes (CSP) travaille depuis 2015 à un projet de programme pour un enseignement d'exploration d'informatique et de création numérique256(*).

Proposition n° 13 : Former et sensibiliser le grand public à l'intelligence artificielle par des campagnes de communication, l'organisation d'un salon international de l'intelligence artificielle et de la robotique et la diffusion d'émissions de télévision pédagogiques

Il importe de former et de sensibiliser le grand public à l'intelligence artificielle par des campagnes de communication, par l'organisation d'un salon international de l'intelligence artificielle et de la robotique et par la diffusion d'émissions de télévision pédagogiques. Le CNSTI est un organe utile en la matière. Il convient de faire savoir que les progrès en intelligence artificielle sont d'abord bénéfiques à la société, et que les risques éventuels doivent être anticipés et peuvent être maîtrisés. Enfin, l'avènement d'une intelligence artificielle forte reste peu probable. Nous nous orientons plus vraisemblablement vers de nouvelles formes d'intelligence et de nouvelles complémentarités entre l'homme et la machine, qui conduiront à une « intelligence augmentée ».

Un salon international de l'intelligence artificielle et de la robotique est à organiser en France, en s'inspirant de VivaTech et de l'initiative Innorobo257(*) portée par Catherine Simon, organisatrice du salon français de la robotique. Il n'existe pas de salon européen du type du Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, qui est un salon consacré à l'innovation technologique en électronique258(*) orienté vers le grand public dès sa création en 1967, puisqu'il est organisé par la Consumer Technology Association. Le grand événement professionnel européen en la matière est, par défaut, la foire de Hanovre, le plus vaste salon au monde pour la technologie industrielle, qui réunit, selon les années, entre 7 et 13 salons phares internationaux au même endroit : Industrial Automation, MDA (Motion, Drive & Automation), Digital Factory, ComVac, Industrial Supply, Energy, Power Plant Technology, Wind, MobiliTec, CoilTechnica, SurfaceTechnology, IndustrialGreenTec, Research & Technology. Un autre salon européen est Automatica, salon international qui se tient aussi en Allemagne, à Munich, et regroupe tous les professionnels du secteur de l'automatisme industriel et de la robotique.

Les réseaux sociaux ou la télévision pourraient être des supports pour des émissions de partage de la connaissance. Les émissions de télévision du type de « la faute à l'algo »259(*), diffusée par la chaîne No Life, ou de certains épisodes de « data-gueule », diffusés par la chaîne France 4, en sont des exemples intéressants.

Une mobilisation à cette fin de communication des entreprises et des chercheurs est indispensable. Il faut faire preuve de pédagogie, expliquer que l'intelligence artificielle est complémentaire de l'homme, qu'elle ne le concurrence pas. En dépit des métaphores anthropomorphiques et de la réification de l'IA, il s'agit simplement de sciences et de technologies du traitement automatique de l'information, qui impliquent davantage de progrès que de risques, même si ces derniers doivent être maîtrisés.

Il faut se saisir du partnership on AI pour associer les GAFAMI voire les « GAFAMITIS »260(*) à ce travail pédagogique. Là aussi, le coût du financement pourrait être partagé avec les entreprises privées, qui se donnent pour objectif d'informer et d'éduquer dans le domaine de ces technologies. Pour votre rapporteur Claude de Ganay, il est déplorable que les grand-messes d'Apple ne s'accompagnent jamais de présentations pédagogiques sur les technologies d'intelligence artificielle.

Proposition n° 14 : Former et sensibiliser le grand public aux conséquences pratiques de l'intelligence artificielle et de la robotisation

Il s'agit de former et de sensibiliser le grand public aux conséquences pratiques de l'intelligence artificielle et de la robotisation. Avec un effort de formation continue visant l'amélioration continuelle des compétences, il s'agit de permettre aux travailleurs et au grand public d'envisager de manière positive les transitions à venir.

Selon votre rapporteur Claude de Ganay, il ne faut pas uniquement s'adapter aux exigences de requalification et d'amélioration des compétences, mais redéfinir un projet de société partagé en débattant des conséquences pratiques de l'intelligence artificielle et de la robotisation.

Là encore, le coût du financement pourrait être partagé avec les entreprises privées, qui se donnent pour objectif d'informer et d'éduquer dans le domaine de ces technologies.

Proposition n° 15 : Être vigilant sur les usages spectaculaires et alarmistes du concept d'intelligence artificielle et de représentation des robots

Vos rapporteurs appellent à la vigilance sur les usages spectaculaires et alarmistes du concept d'intelligence artificielle et de représentation des robots. Il s'agit d'éviter les dérapages, dans le respect de la liberté de création et de la liberté d'expression. Les pistes à explorer pourraient s'inspirer de régimes législatifs ou déontologiques existants.

La vérification des publicités, en lien avec l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP, ex-Bureau de vérification de la publicité), serait par exemple un premier pas vers une plus grande maîtrise de la communication médiatique sur le sujet. La référence à l'intelligence artificielle des produits et des services offerts sur le marché gagnerait à être encadrée par un principe déontologique : toute entreprise étant tentée d'utiliser l'IA comme un élément de stratégie marketing, les abus devraient être évités par de bonnes pratiques ou une charte professionnelle non contraignante.

Votre rapporteur Claude de Ganay invite, en particulier, à ne pas limiter la représentation courante de l'intelligence artificielle aux robots qui nous concurrenceraient ou nous menaceraient en tant qu'êtres humains. Face aux scénarios catastrophistes, il faut sensibiliser les écoles de journalisme à l'intérêt d'une présentation équilibrée et nuancée de l'intelligence artificielle, et à leur responsabilité en la matière. La loi pour une République numérique est un pas utile dans la direction d'une société qui perçoit la révolution numérique de façon positive.


* 254 Le programme d'enseignement facultatif d'informatique et création numérique pour les classes de première des séries générales et les classes terminales des séries ES et L peut être lu ici : http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=104657 . Il peut être rapproché de celui d'enseignement de spécialité d'informatique et sciences du numérique de la série scientifique : http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=57572

* 255 Il s'agit de mieux préparer les élèves à être acteur du monde de demain en développant des méthodes d'apprentissages innovantes pour favoriser la réussite scolaire et développer l'autonomie ; en formant des citoyens responsables et autonomes à l'ère du numérique ; et en préparant les élèves aux emplois digitaux de demain. Sa mise en oeuvre repose sur quatre piliers : la formation, les ressources, l'équipement et l'innovation. Pour aider les enseignants à faire évoluer leur pratique pédagogique en intégrant harmonieusement les outils numériques à leurs cours, un programme de formation à la fois initiale et continue est mis en place sur l'ensemble du territoire :

- une formation de trois jours par an dédiée au numérique à destination des enseignants et chefs d'établissement de collège ;

- des formations mises en place au niveau de l'établissement pour une meilleure prise en main des outils numériques ;

- des formations à distance pour tous les enseignants et les professeurs stagiaires via la plateforme de formation M@gistère;

- le développement de cours en ligne (Moocs) pour les enseignants et les professeurs stagiaires sur le portail France université numérique (FUN-Mooc).

Il s'agit de retenir trois axes de formation : la maîtrise des outils numériques pour une meilleure prise en main des outils par les enseignants ; les usages du numérique dans les disciplines pour développer de nouvelles méthodes d'enseignement ; et la culture numérique et l'éducation aux médias et à l'information pour transmettre aux enseignants les bases essentielles liées à l'usage d'internet et des réseaux sociaux. Enfin, une plateforme en ligne nationale (Myriaé) est mise à disposition des enseignants en vue de présenter toutes les ressources pédagogiques numériques, gratuites ou payantes, produites par les éditeurs privés ou publics. Cf. http://ecolenumerique.education.gouv.fr/plan-numerique-pour-l-education/

* 256 Cf. http://www.education.gouv.fr/cid89179/projet-de-programme-pour-un-enseignement-d-exploration-d-informatique-et-de-creation-numerique.html

* 257 Innorobo est une entreprise d'Impact Consulting spécialisée dans le business développement par l'innovation et un expert international des marchés robotiques mondiaux, qui promeut une approche humaine des technologies robotiques. Les actions d'Innorobo s'expriment selon 3 axes : son événement international, ses « Ressources » et sa communauté. Tout au long de l'année, Innorobo interagit avec un réseau de plus de 3 500 organisations robotiques dans le monde et 20 000 leaders et décideurs, tous acteurs de l'innovation ouverte, qui voient les technologies, produits et services robotiques non seulement comme des opportunités de croissance et de compétitivité par l'innovation, mais aussi comme une source de progrès pour l'Humain. Innorobo est fermement convaincu que les objectifs économiques peuvent servir et être alignés avec une plus grande cause, celle d'une humanité durable. Cf www.innorobo.com

* 258 Voir le site officiel du salon : http://www.ces.tech/

* 259 L'émission « La Faute à l'algo » est écrite et réalisée par Michel Blockelet et Jill-Jênn Vie en collaboration avec la chaîne Nolife, qui en assure la production. Présentée par Frédéric Hosteing, elle retrace de façon pédagogique divers moments de nos vies où les algorithmes ont échappé à notre contrôle, et où des bugs ont eu des répercussions parfois insolites, parfois désastreuses sur notre économie ou nos libertés. L'émission, dont la musique est composée par un algorithme, se déroule en 2098, et son synopsis est le suivant : « 2098. Les Algorithmes ont pris le contrôle de notre société. Mais comment en sommes-nous arrivés là ? Voici quelques vidéos du futur pour prendre conscience du rôle grandissant des algorithmes dans nos vies, à l'origine de notre déchéance ». L'émission a été diffusée d'octobre 2015 à décembre 2016, à raison de 23 épisodes de 6 minutes, portant sur des sujets allant de la transparence des algorithmes jusqu'aux monnaies virtuelles, en passant par l'ubérisation, cf. http://fautealgo.fr

* 260 Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft, IBM, Twitter, Intel et Salesforce. Ces entreprises américaines représentent la pointe de la recherche en IA et de ses applications.