Allez au contenu, Allez à la navigation

Météo-France

22 septembre 2021 : Météo-France ( rapport d'information )

B. LE PROJET D'ÉTABLISSEMENT DÉCOULE DU PROGRAMME AP 2022 ET AMPLIFIE LE PLAN DE TRANSFORMATION DE MÉTÉO-FRANCE, PRINCIPALEMENT DANS UNE LOGIQUE D'EFFICIENCE BUDGÉTAIRE

1. La démarche AP 2022 s'est traduite par de nouvelles transformations

Au-delà des transformations déjà prévues dans le COP 2017-2021, la démarche AP 2022, et les gains d'efficience accrus qu'elle suppose, a conduit Météo-France à prévoir de nouvelles évolutions de son organisation et de ses activités.

Ainsi, pour atteindre de nouveaux gains de performance, l'opérateur a décidé de centraliser certaines de ses activités aussi bien « métier »26(*) que « support », de développer l'automatisation de certaines de ses prévisions et de ses productions ou encore de réformer l'organisation du travail dans le but de limiter au strict nécessaire le dimensionnement des missions en service posté.

2. Le projet d'établissement prévoit d'importantes transformations d'ici 2022

Le projet d'établissement est ainsi venu formaliser les projets de transformations définis dans le cadre de la démarche AP 2022. Il vient s'ajouter au plan de transformation déjà porté par le COP 2017-2021, finalisé avant le programme AP 2022.

Le projet d'établissement vise avant tout, dans la logique de la démarche AP 2022, à améliorer l'efficience de l'opérateur à travers une série de chantiers de transformations.

Ainsi, trois lignes directrices irriguent les transformations prévues par le projet d'établissement :

- mettre l'accent sur l'accompagnement des clients de Météo-France, ce qui suppose notamment une profonde transformation du métier de prévisionniste ;

- mutualiser et rationaliser les fonctions administratives, informatiques et commerciales pour les rendre plus performantes ;

- tirer parti des évolutions techniques et technologiques afin d'optimiser l'organisation de l'opérateur et notamment le maillage de ses implantations territoriales.

Pour réaliser concrètement les gains d'efficience requis par le programme AP 2022, le projet d'établissement prévoit plusieurs chantiers de transformation :

- la création de centres de services partagés (CSP) pour optimiser la performance des fonctions administratives ;

- la centralisation d'une série d'activités au sein de différentes directions centrales27(*) ;

- une nouvelle organisation des directions interrégionales autour d'une division support et d'une division services pour mettre en oeuvre le programme de transformation du métier de prévisionniste ;

- Le rattachement des 27 pôles de maintenance et d'exploitation du réseau d'observation principale à la direction en charge de l'observation ;

- le rattachement des centres de rattachement aéronautique (CRA) à la direction des services météorologiques ;

- la création d'un unique centre de relations clients ;

- la création de la direction de l'enseignement supérieur et de la recherche qui fusionne l'ancienne direction de la recherche et l'ENM.

D'après le suivi du plan d'action mis en oeuvre par l'établissement, en 2021, l'essentiel de ces chantiers devront avoir été menés à bien. L'exercice 2022 devrait donner lieu à la finalisation de la centralisation des productions régionales des CRA ainsi que de l'organisation de l'activité des 27 pôles de maintenance et d'exploitation du réseau d'observation en métropole.


* 26 Les services aéronautiques, la maintenance des réseaux d'observation, le pupitrage ou encore la relation client.

* 27 La direction en charge de l'observation et du SI, la direction des services météorologiques ou la direction de la climatologie et des services climatiques.