Allez au contenu, Allez à la navigation

Séance du 9 avril 2009 (compte rendu intégral des débats)

Article 11
Dossier législatif : projet de loi de finances rectificative pour 2009
Article 12 bis

Article 11 bis

(Texte adopté par le Sénat)

Le 4° du A du II de l'article 6 de la loi n° 2008-1061 du 16 octobre 2008 de finances rectificative pour le financement de l'économie est complété par les mots : « ou, à défaut, d'une note au moins équivalente attribuée par l'établissement prêteur suivant une approche interne d'évaluation des risques dont l'utilisation a été autorisée conformément aux articles L. 511-41 et L. 613-20-4 dudit code ; ».

......................................................................................................

Article 11 bis
Dossier législatif : projet de loi de finances rectificative pour 2009
Article 12 ter

Article 12 bis

(Texte adopté par le Sénat)

Au III de l'article 88 de la loi n° 2007-1824 du 25 décembre 2007 de finances rectificative pour 2007, la date : « 1er avril 2009 » est remplacée par la date : « 1er janvier 2010 ».

Article 12 bis
Dossier législatif : projet de loi de finances rectificative pour 2009
Article 12 quater

Article 12 ter

(Texte adopté par le Sénat)

Le code de la route est ainsi modifié :

I. - Le I de l'article L. 330-2 est complété par un 13° ainsi rédigé :

« 13° Aux constructeurs de véhicules ou à leurs mandataires pour les besoins des rappels de sécurité et des rappels de mise au point des véhicules. »

II. -  L'article L. 330-5 est ainsi rédigé :

« Art. L. 330-5. - Sous réserve des dispositions des alinéas suivants, les informations nominatives figurant dans les pièces administratives exigées pour la circulation des véhicules ne peuvent être communiquées qu'aux destinataires mentionnés aux articles L. 330-2 à L. 330-4.

« Ces informations nominatives sont également communicables à des tiers préalablement agréés par l'autorité administrative afin d'être réutilisées dans les conditions prévues au chapitre II du titre 1er de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 portant diverses mesures d'amélioration des relations entre l'administration et le public et diverses dispositions d'ordre administratif, social et fiscal :

« - à des fins statistiques, ou à des fins de recherche scientifique ou historique, sans qu'il soit nécessaire de recueillir l'accord préalable des personnes concernées mais sous réserve que les études réalisées ne fassent apparaître aucune information nominative ;

« - à des fins d'enquêtes et de prospections commerciales, sauf opposition des personnes concernées selon les modalités prévues au deuxième alinéa de l'article 38 de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés. »

III. - L'article L. 330-8 est ainsi rédigé :

« Art. L. 330-8. - Des décrets en Conseil d'État fixent les conditions d'application du premier alinéa de l'article L. 330-1 et des articles L. 330-2 à L. 330-7. »

Article 12 ter
Dossier législatif : projet de loi de finances rectificative pour 2009
Article 8 E

Article 12 quater

(Texte adopté par le Sénat)

À la fin du III de l'article 5 de la loi n° 2008-660 du 4 juillet 2008 portant réforme portuaire, la date : « 1er juin » est remplacée par la date : « 1er septembre ».

......................................................................................................

ÉTATS LÉGISLATIFS ANNEXÉS

..................................................................................................................

État B

(Article 4 du projet de loi)

(Texte adopté par le Sénat)

RÉPARTITION DES CRÉDITS SUPPLÉMENTAIRES OUVERTS POUR 2009, PAR MISSION ET PROGRAMME, AU TITRE DU BUDGET GÉNÉRAL

BUDGET GÉNÉRAL

 

(En euros)

Intitulés de mission et de programme

Autorisations d'engagement supplémentaires accordées

Créditsde paiement supplémentaires ouverts

Agriculture, pêche, alimentation, forêt et affaires rurales

85 359 000

83 109 000

Économie et développement durable de l'agriculture, de la pêche et des territoires ...........................................................................................

 

71 000

 

71 000

Forêt.........................................................................................................

68 950 000

70 100 000

Sécurité et qualité sanitaires de l'alimentation.........................................

16 338 000

12 938 000

Aide publique au développement

13 000

13 000

Solidarité à l'égard des pays en développement .....................................

13 000

13 000

Culture

231 000

231 000

Patrimoines...............................................................................................

20 000

20 000

Création....................................................................................................

24 000

24 000

Transmission des savoirs et démocratisation de la culture....................

187 000

187 000

Enseignement scolaire

29 000

29 000

Enseignement scolaire public du premier degré......................................

3 000

3 000

Enseignement privé du premier et du second degrés...............................

9 000

9 000

Vie de l'élève.................... ................................................................

17 000

17 000

Médias

150 750 000

150 750 000

Presse........................................................................................................

150 750 000

150 750 000

Plan de relance de l'économie

2 323  000 000

2 283 000 000

Programme exceptionnel d'investissement public...................................

100 000 000

60 000 000

Soutien exceptionnel à l'activité économique et à l'emploi................

1 540 000 000

1 540 000 000

Effort exceptionnel en faveur du logement et de la solidarité..................................................................................................

 

683 000 000

 

683 000 000

Recherche et enseignement supérieur

50 000

50 000

Formations supérieures et recherche universitaire..................................

40 000

40 000

Vie étudiante............................................................................................

10 000

10 000

Solidarité, insertion et égalité des chances

76 000

76 000

Handicap et dépendance........................................................................

76 000

76 000

Sport, jeunesse et vie associative

30 193 500

30 020 500

Sport ........................................................................................................

173 000

0

Jeunesse et vie associative......................................................................

30 020 500

30 020 500

Travail et emploi

77 000

77 000

Accès et retour à l'emploi ......................................................................

77 000

77 000

Ville et logement

48 000

48 000

Prévention de l'exclusion et insertion des personnes vulnérables...........

48 000

48 000

Totaux

2 589 826 500

2 547 403 500

État B’

(Article 5 du projet de loi)

(Texte adopté par le Sénat)

RÉPARTITION DES CRÉDITS ANNULÉS POUR 2009, PAR MISSION ET PROGRAMME, AU TITRE DU BUDGET GÉNÉRAL

BUDGET GÉNÉRAL

 

(En euros)

Intitulés de mission et de programme

Autorisations d'engagementannulées

Créditsde paiementannulés

Action extérieure de l'État

730 947

964 020

Français à l'étranger et affaires consulaires...............................................

730 947

964 020

Administration générale et territoriale de l'État

7 148 518

8 422 118

Administration territoriale..........................................................................

2 665 037

3 166 703

Administration territoriale : expérimentations Chorus...............................

144 956

158 224

Vie politique, cultuelle et associative.........................................................

1 914 349

2 215 559

Conduite et pilotage des politiques de l'intérieur.......................................

2 424 176

2 881 632

Agriculture, pêche, alimentation, forêt et affaires rurales

1 327 481

1 580 274

Conduite et pilotage des politiques de l'agriculture...................................

1 327 481

1 580 274

Anciens combattants, mémoire et liens avec la Nation

18 558 649

23 716 625

Liens entre la Nation et son armée.............................................................

543 000

359 622

Mémoire, reconnaissance et réparation en faveur du monde combattant...

17 113 278

22 293 605

Indemnisation des victimes des persécutions antisémites et des actes de barbarie pendant la seconde guerre mondiale............................................

902 371

1 063 398

Défense

4 900 000

4 900 000

Soutien de la politique de la défense..........................................................

4 900 000

4 900 000

Direction de l'action du Gouvernement

154 862

180 446

Coordination du travail gouvernemental....................................................

154 862

180 446

Écologie, développement et aménagement durables

55 731 464

63 576 551

Infrastructures et services de transports.....................................................

35 864 456

40 562 657

Sécurité et circulation routières..................................................................

560 834

666 169

Sécurité et affaires maritimes.....................................................................

1 174 590

1 424 549

Urbanisme, paysages, eau et biodiversité..................................................

2 618 897

2 969 039

Prévention des risques...............................................................................

1 880 617

1 804 882

Énergie et après-mines...............................................................................

8 350 230

10 051 722

Conduite et pilotage des politiques de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire..................

5 281 840

6 097 533

Économie

2 847 421

3 383 310

Tourisme....................................................................................................

524 357

691 419

Statistiques et études économiques............................................................

588 222

631 213

Stratégie économique et fiscale.................................................................

1 734 842

2 060 678

Enseignement scolaire

13 490 744

16 033 281

Soutien de la politique de l'éducation nationale....................................

13 490 744

16 033 281

Gestion des finances publiques et des ressources humaines

25 345 369

25 166 298

Gestion fiscale et financière de l'État et du secteur public local...............

3 000 000

3 000 000

Stratégie des finances publiques et modernisation de l'État.................

5 037 096

5 037 096

Conduite et pilotage des politiques économique et financière..............

10 349 570

10 170 499

Facilitation et sécurisation des échanges...................................................

4 958 703

4 958 703

Fonction publique......................................................................................

2 000 000

2 000 000

Justice

39 842 011

24 959 900

Justice judiciaire.........................................................................................

7 105 168

8 383 287

Administration pénitentiaire......................................................................

23 856 217

7 004 097

Protection judiciaire de la jeunesse.............................................................

3 531 226

4 194 363

Accès au droit et à la justice.......................................................................

4 063 257

3 875 813

Conduite et pilotage de la politique de la justice : expérimentations Chorus.........................................................................................................

1 200 082

1 400 115

Conduite et pilotage de la politique de la justice........................................

86 061

102 225

Outre-mer

7 088 909

7 149 081

Conditions de vie outre-mer.......................................................................

7 088 909

7 149 081

Politique des territoires

2 917 459

3 359 866

Impulsion et coordination de la politique d'aménagement du territoire....

2 917 459

3 359 866

Recherche et enseignement supérieur

21 784 333

23 579 736

Recherche dans le domaine de la gestion des milieux et des ressources....

2 577 711

3 061 853

Recherche spatiale......................................................................................

1 288 924

1 531 008

Recherche dans le domaine des risques et des pollutions...........................

1 761 332

2 092 144

Recherche dans le domaine de l'énergie....................................................

3 737 431

4 439 390

Recherche et enseignement supérieur en matière économique et industrielle..........................................................................

7 443 626

7 635 462

Recherche dans le domaine des transports, de l'équipement et de l'habitat......................................................................................................

3 232 369

2 747 392

Recherche culturelle et culture scientifique...............................................

794 405

907 676

Enseignement supérieur et recherche agricoles.........................................

948 535

1 164 811

Relations avec les collectivités territoriales

1 073 500

1 073 500

Concours spécifiques et administrations ...................................................

1 073 500

1 073 500

Santé

6 871 585

6 214 725

Prévention et sécurité sanitaire...................................................................

5 831 594

6 214 725

Offre de soins et qualité du système de soins.............................................

1 039 991

0

Sécurité

16 868 867

21 208 160

Police nationale..........................................................................................

7 070 043

9 498 464

Gendarmerie nationale...............................................................................

9 798 824

11 709 696

Sécurité civile

2 257 073

2 706 143

Intervention des services opérationnels.....................................................

813 919

989 263

Coordination des moyens de secours........................................................

1 443 154

1 716 880

Solidarité, insertion et égalité des chances

2 850 087

3 094 509

Égalité entre les hommes et les femmes....................................................

170 042

201 979

Conduite et soutien des politiques sanitaires et sociales............................

2 680 045

2 892 530

Sport, jeunesse et vie associative

959 438

2 469 447

Sport...........................................................................................................

0

1 870 386

Conduite et pilotage de la politique du sport, de la jeunesse et de la vie associative..................................................................................................

959 438

599 061

Travail et emploi

3 037 666

3 821 558

Amélioration de la qualité de l'emploi et des relations du travail.............

274 103

852 882

Conception, gestion et évaluation des politiques de l'emploi et du travail.........................................................................................................

2 763 563

2 968 676

Ville et logement

31 040 117

16 843 952

Politique de la ville....................................................................................

7 606 433

9 388 473

Développement et amélioration de l'offre de logement.............................

23 433 684

7 455 479

Totaux

266 826 500

264 403 500

..................................................................................................................

État D

(Article 7 du projet de loi)

(Texte adopté par le Sénat)

RÉPARTITION DES CRÉDITS SUPPLÉMENTAIRES OUVERTS POUR 2009, PAR MISSION ET PROGRAMME, AU TITRE DES COMPTES DE CONCOURS FINANCIERS

COMPTES DE CONCOURS FINANCIERS

 

(En euros)

Intitulés de mission et de programme

Autorisations d'engagement supplémentaires accordées

Créditsde paiement supplémentaires ouverts

 

 

 

Avances à divers services de l'Étatou organismes gérant des services publics

160 500 000

160 500 000

Avances à des services de l'État .........................................................

100 000 000

100 000 000

Avances à des organismes distincts de l'État et gérant des services publics..................................................................................................

60 500 000

60 500 000

Prêts et avances à des particuliersou à des organismes privés

6 750 000 000

6 750 000 000

Prêts à la filière automobile ................................................................

6 650 000 000

6 650 000 000

Prêt pour le développement économique et social.......................

100 000 000

100 000 000

Totaux

6 910 500 000

6 910 500 000

M. le président. Nous allons examiner les articles et les amendements qui ont été déposés par le Gouvernement ou ont reçu l’accord de celui-ci.

articles 1er bis à 8 d et états b, b’ et d

M. le président. Sur les articles 1er bis à 8 D, ainsi que sur les états B, B’ et D annexés, je ne suis saisi d’aucun amendement.

Y a-t-il une demande de parole sur l’un de ces articles ?...

Le vote est réservé.

article 8 e

Article 12 quater
Dossier législatif : projet de loi de finances rectificative pour 2009
Article 11

M. le président. L'amendement n° 1, présenté par le Gouvernement, est ainsi libellé :

Supprimer le IV de cet article.

Cet amendement a déjà été défendu.

Quel est l’avis de la commission ?

M. Philippe Marini, rapporteur. Il s’agit ici du financement du groupement d’intérêt public visé à l’article 100 de la loi du 30 septembre 1986. Je souhaite insister sur la neutralité budgétaire de cette opération : le total des subventions et du produit de la redevance reste inchangé, seule la répartition est modifiée. C’est dans cet esprit que la commission des finances a approuvé, en commission mixte paritaire, la proposition de la commission des affaires culturelles.

M. le président. La parole est à M. le ministre.

M. Éric Woerth, ministre. Pour les mêmes raisons, le Gouvernement a accepté de lever le gage. Nous avons pris bonne note de la neutralité de cette disposition pour les finances publiques. Je m’y référerai lors de nos prochains débats !

M. le président. La parole est à Mme Catherine Morin-Desailly.

Mme Catherine Morin-Desailly. Au nom de la commission des affaires culturelles, je voudrais remercier nos collègues de la commission mixte paritaire et M. le ministre, qui ont bien compris l’esprit de notre proposition. Il s’agissait aussi d’assurer une mise en conformité avec les dispositions de la loi relative à la communication audiovisuelle et au nouveau service public de la télévision.

Lors de l’élaboration de ce texte, Michel Thiollière et moi-même avions insisté sur la neutralité de cette opération. Il s’agit d’affecter l’ensemble des produits de la redevance à l’audiovisuel public, et non de solliciter des crédits supplémentaires pour France Télévisions et les autres organismes bénéficiaires de la redevance. (Applaudissements sur les travées de lUnion centriste et de lUMP.)

M. Jean Arthuis, président de la commission des finances. Toute ambiguïté est désormais levée !

M. le président. Personne ne demande plus la parole ?...

Le vote est réservé.

articles 8 f à 9 bis

M. le président. Sur les articles 8 F à 9 bis, je ne suis saisi d’aucun amendement.

Y a-t-il une demande de parole sur l’un de ces articles ?...

Le vote est réservé.

article 11

Article 8 E
Dossier législatif : projet de loi de finances rectificative pour 2009
Explications de vote sur l'ensemble (début)

M. le président. L'amendement n° 2, présenté par M. Arthuis, avec l’accord du Gouvernement, est ainsi libellé :

I. - Dans la seconde phrase du second alinéa du I de cet article, après les mots :

le conseil d'administration

insérer les mots :

, le conseil de surveillance

II. - En conséquence, dans le quatrième alinéa du II de cet article, après les mots :

les conseils d'administration

insérer les mots :

, les conseils de surveillance

La parole est à M. Jean Arthuis.

M. Jean Arthuis. Il s’agit d’un amendement rédactionnel.

M. le président. L'amendement n° 3, présenté par M. Arthuis, avec l’accord du Gouvernement, est ainsi libellé :

Dans le quatrième alinéa du II de cet article, après le mot :

titres

insérer les mots :

de capital

La parole est à M. Jean Arthuis.

M. Jean Arthuis. Il s’agit là aussi d’un amendement rédactionnel.

M. le président. Personne ne demande la parole ? ...

Le vote est réservé.

Articles11 bis à 12 quater

M. le président. Sur les articles 11 bis à 12 quater, je ne suis saisi d’aucun amendement.

Y a-t-il une demande de parole sur l’un de ces articles ?...

Le vote est réservé.

Vote sur l'ensemble

Article 11
Dossier législatif : projet de loi de finances rectificative pour 2009
Explications de vote sur l'ensemble (fin)

M. le président. Avant de mettre aux voix l’ensemble du projet de loi de finances rectificative, je donne la parole à M. Jean-Pierre Fourcade, pour explication de vote.

M. Jean-Pierre Fourcade. Monsieur le président, monsieur le ministre, mes chers collègues, le collectif budgétaire que nous nous apprêtons à voter s’inscrit dans le cadre du plan de relance décliné depuis six mois par le Gouvernement.

Au nom du groupe UMP, je voudrais saluer la réactivité du Gouvernement et sa faculté à s’adapter très rapidement à l’évolution de la crise que nous traversons. Ce texte en est l’illustration.

Tel qu’il a été modifié en fonction des difficultés auxquelles nous sommes confrontés, le plan de relance est tout à fait cohérent avec les valeurs, fondées avant tout sur le travail, que nous défendons au travers du soutien à l’emploi par l’investissement.

Je souhaite insister sur quatre mesures essentielles, qui me paraissent emblématiques.

Premièrement, l’abondement du Fonds d’investissement social permettra de mener une politique active de l’emploi.

Deuxièmement, le soutien aux secteurs industriels en difficulté est au cœur de ce collectif budgétaire, marqué notamment par la traduction législative des mesures du pacte automobile et par la création de commissaires à la réindustrialisation.

Troisièmement, la sécurisation du crédit interentreprises permettra sans doute de fluidifier les relations financières entre les entreprises. C’est un point très important.

Quatrièmement, la diminution des deux tiers de l’impôt sur le revenu pour six millions de ménages comptant parmi les plus modestes,…

Mme Nicole Bricq. Certains ne paient pas d’impôt sur le revenu et travaillent !

M. Jean-Pierre Fourcade. … dont les revenus sont tout juste supérieurs à ceux des titulaires de minima sociaux, représente une mesure de solidarité significative, devant permettre à ces contribuables de traverser la crise sans trop de difficultés, en attendant la reprise. Les membres du groupe UMP y sont évidemment très favorables.

Enfin, nous avons longuement parlé de l’article 11. Comme vous, monsieur le président de la commission des finances, j’estime qu’il était nécessaire que ce soit la loi qui encadre les rémunérations des dirigeants des sociétés bénéficiant de l’aide de l’État. Le Gouvernement avait pris une première initiative en élaborant un décret à cette fin, mais l’article 11 du présent texte est de portée plus large. Il constitue un appel à un comportement plus éthique.

Mme Nicole Bricq. Vous auriez pu le voter la semaine dernière !

M. Jean-Pierre Fourcade. En définitive, les membres du groupe UMP voteront sans réserve les conclusions de la commission mixte paritaire, dont les travaux extrêmement précis ont permis d’améliorer le texte. Ce deuxième collectif de l’année est très important.

Mme Nicole Bricq. Ce n’est pas le dernier !

M. Jean-Pierre Fourcade. Il témoigne de l’engagement résolu du Gouvernement et du Parlement pour essayer de sortir notre pays de la crise le plus rapidement possible. (Très bien ! et applaudissements sur les travées de lUMP.)

M. le président. Personne ne demande plus la parole ?...

Conformément à l'article 42, alinéa 12, du règlement, je mets aux voix l'ensemble du projet de loi de finances rectificative pour 2009 dans la rédaction résultant du texte élaboré par la commission mixte paritaire, modifié par les amendements ayant reçu l’accord du Gouvernement.

En application de l'article 59 du règlement, le scrutin public ordinaire est de droit.

Il va y être procédé dans les conditions fixées par l'article 56 du règlement.

(Le scrutin a lieu.)

M. le président. Personne ne demande plus à voter ?…

Le scrutin est clos.

(Il est procédé au comptage des votes.)

M. le président. Voici le résultat du dépouillement du scrutin n° 140 :

Nombre de votants 340
Nombre de suffrages exprimés 334
Majorité absolue des suffrages exprimés 168
Pour l’adoption 181
Contre 153

Le Sénat a adopté définitivement le projet de loi de finances rectificative pour 2009.

Explications de vote sur l'ensemble (début)
Dossier législatif : projet de loi de finances rectificative pour 2009