Allez au contenu, Allez à la navigation

CASABIANCA (de) Paul

Ancien sénateur de la Corse

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 25 janvier 1885
  • Réélu le 7 janvier 1894
  • Fin de mandat le 3 janvier 1903 ( Non réélu )

Extraits de la table nominative :

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)
1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

avant 1889

CASABIANCA (PIERRE-PAUL DE), membre du Sénat, né à Bastia (Corse), le 13 septembre 1839, débuta dans la vie politique, en se présentant sans succès, comme candidat républicain, aux élections du 21 août 1881, pour la Chambre des députés, contre le candidat bonapartiste; il obtint 6,533 voix, tandis que l'élu, M. Gavini, en réunissait 7,406. Le 25 janvier 1885, M. de Casabianca devint sénateur de la Corse, par 477 voix sur 744 votants. Il siégea dans la gauche modérée, et soutint, avec la majorité, les ministères qui se succédèrent depuis lors au pouvoir; dans la dernière session, il s'est prononcé pour le rétablissement du scrutin uninominal (13 février 1889), pour le projet de loi Lisbonne restrictif de la liberté de la presse, et s'est abstenu (29 mars) sur la procédure à suivre devant le Sénat pour juger les attentats contre la sûreté de l'Etat (affaire du général Boulanger).

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

1889-1940

CASABIANCA (PIERRE, PAUL DE), né à Bastia (Corse), le 13 septembre 1839, mort à Bastia le 12 mars 1916.

Sénateur de la Corse de 1885 à 1903.

(Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. 1, p. 599.)

Frère du précédent, Pierre Paul de Casabianca est Sénateur de la Corse depuis 1885 : il siège, au Luxembourg, sur les bancs de la gauche modérée. Dans son île natale, il est chef de la fraction du parti républicain qui s'oppose à la fois à l'ancien parti bonapartiste et au parti extrémiste d'Emmanuel Arène.

Il est réélu sénateur aux élections du 7 janvier 1894, au premier tour de scrutin, par 434 voix sur 747 votants, mais échoue à celles du 4 janvier 1903, contre Combes, qui était venu se présenter en Corse. Il renonce alors à la politique. Lui, l'ancien président du Conseil général, ne se présente même pas aux élections cantonales de 1910. Cependant, le 7 janvier 1912, lors du renouvellement du Sénat, il accepta de prendre la tête de liste que son parti opposait à celle de Paul Doumer. Il échoua de nouveau. Bien qu'il eût reconquis un siège de conseiller général de Vescovato, il n'eut pas plus de succès aux élections générales législatives du 26 avril 1914, où il retira sa candidature après avoir été distancé au premier tour par Pierangeli. Il mourut à Bastia le 12 mars 1916, à l'âge de 77 ans.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Paul CASABIANCA (de), ancien sénateur
Etat-civil
Né le 13 septembre 1839
Décédé le 12 mars 1916
Profession
Avocat
Département
Corse
  • Mis à jour le 30 octobre 2014