Allez au contenu, Allez à la navigation

LE COUR-GRANDMAISON Henri

Ancien sénateur de la Loire-Inférieure

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 14 avril 1901
  • Réélu le 7 janvier 1906
  • Fin de mandat le 21 mars 1916 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

LE COUR GRANDMAISON (HENRI, FRANÇOIS, ADOLPHE), né le 27 février 1849 à Nantes (Loire-inférieure), mort le 20 mars 1916 à Paris (7e).

Sénateur de la Loire-inférieure de 1901 à 1916.

Henri Le Cour Grand-Maison fait ses études classiques à l'externat des Enfants nantais, puis au lycée de sa ville natale. Il succède ensuite à son père comme armateur et fonde un important établissement de construction de navires, les Chantiers nantais, dont il est nommé président du conseil d'administration. Volontaire en 1870, il sert dans les gardes mobiles comme lieutenant et prend part à la campagne de la Loire ainsi qu'à la défense de Paris. Sa brillante conduite au cours de la campagne lui vaut en 1871 la croix de chevalier de la Légion d'honneur.

Elu en 1879, maire de Campbon et réélu depuis constamment à cette fonction, il est révoqué, en 1899, pour avoir refusé d'afficher la décision de la Cour de cassation relative à l'affaire Dreyfus, mais les élections suivantes le ramènent à la mairie.

Henri Le Cour Grand-Maison devient en 1879 conseiller général du canton de Savenay. A l'assemblée départementale de la Loire-inférieure, dont son père avait été vice-président, il s'intéresse surtout aux questions agricoles ou relatives aux voies navigables. Il est également membre du tribunal et de la chambre de commerce de Nantes.

A la suite du décès de son frère Charles, Henri Le Cour Grand-Maison est élu sénateur de la Loire-inférieure le 14 avril 1901, sans concurrent, avec 750 voix sur 991 votants. Il sera réélu le 7 janvier 1906, dès le premier tour, recueillant 723 voix sur 998 votants.

Royaliste et catholique déclaré, il fait partie au Sénat du groupe de la droite. Aussi vote-t-il, le 6 décembre 1905, contre le projet de loi de séparation des Eglises et de l'Etat. Il intervient régulièrement, en général dans la discussion des textes relatifs à la marine marchande et au commerce, sujet dont s'était déjà préoccupé son frère, et se déclare toujours nettement protectionniste.

La Haute Assemblée l'élit à son bureau en qualité de secrétaire de 1914 à 1916, année de son décès qui eut lieu le 20 mars.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Henri LE COUR-GRANDMAISON, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 27 février 1849
Décédé le 21 mars 1916
Profession
Armateur
Département
Loire-Inférieure
  • Mis à jour le 03 septembre 2014