Allez au contenu, Allez à la navigation

PELISSE Paul

Ancien sénateur de l'Hérault

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 11 novembre 1920
  • Réélu le 6 janvier 1924
  • Réélu le 10 janvier 1933
  • Fin de mandat le 13 juillet 1938 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

PELISSE (PAUL, Louis), né le 4 février 1874 à Gignac (Hérault), mort le 13 juillet 1938 à Brienne-le-Château (Aube).

Député de l'Hérault de 1906 à 1914.

Sénateur de l'Hérault de 1920 à 1938.

Appartenant à une famille d'enseignants, Paul Pelisse, après le collège de Pezenas, fit des études à Montpellier et s'installa « pharmacien de 1re classe » à Paulhan, à la fin du XIXe siècle.

Attiré par la chose publique et désireux d'acquérir des connaissances juridiques, il passa sa licence en droit à Montpellier.

Il se présenta pour la première fois aux suffrages de ses concitoyens dans la circonscription de Lodève, aux élections législatives de 1906 ; en tête au premier tour, où les voix s'éparpillèrent beaucoup, avec 2.364 voix sur 11.773 votants, il fut élu de justesse au scrutin de ballottage par 6.565 voix sur 13.294 votants contre 6.510 à Paul Leroy-Beaulieu. Réélu en 1910 avec 6.269 voix sur 12.371 votants, contre 4.915 au socialiste Railhac, il fut battu en 1914 par Pierre Masse, 6.359 voix, avec 5.700 voix sur 12.480 votants.

Inscrit au groupe radical et radical-socialiste, il appartint aux commissions de l'agriculture, des mines, des P.T.T. et des boissons et fut secrétaire de la Chambre en 1910.

Elu d'un département languedocien, Paul Pelisse s'intéressa principalement aux questions viticoles : répression des fraudes sur les vins, crise viticole de 1907, sucrage des vins, taxation des clairettes du Languedoc, etc..

Quelques mois après son échec aux élections de 1914, Paul Pelisse est mobilisé pour quatre ans comme pharmacien militaire à la 4e armée et à la XXe région : il obtint la médaille des épidémies et la Légion d'honneur à titre militaire.

La paix revenue, il se présenta au Sénat, le 11 janvier 1920, et fut élu sénateur de l'Hérault par 426 voix sur 844 votants, réélu le 6 janvier 1924 par 465 voix sur 846, et, le 6 janvier 1933, mais au troisième tour cette fois-ci, par 431 voix sur 866 votants.

Membre de la gauche démocratique, il occupa longtemps les fonctions de secrétaire du Sénat, de 1921 à 1924 et de 1934 à 1938.

Rapporteur du budget des P.T.T., entre autres, il se fit une spécialité des questions postales tout au long de ses mandats, ainsi d'ailleurs que des questions concernant le service de santé militaire.

Le 13 juillet 1938, alors qu'il était à Brienne-le-Château pour présider à l'inauguration d'un monument, Paul Pelisse mourut subitement ; il avait 64 ans.

Méridional exubérant, cordial, rieur et serviable, il avait su se faire apprécier de ses concitoyens et se créer aussi une carrière locale importante : conseil- 1er général de l'Hérault pour le canton de Gignac pendant vingt ans, maire de Paulhan pendant trente ans, il avait amélioré considérablement sa ville : squares, adduction d'eau, tout-à-l'égout, groupe scolaire, etc..

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Paul PELISSE, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 4 février 1874
Décédé le 13 juillet 1938
Profession
Pharmacien
Département
Hérault
  • Mis à jour le 23 avril 2014