Allez au contenu, Allez à la navigation

PELISSIER Félix

Ancien sénateur de la Haute-Marne

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 30 janvier 1876
  • Réélu le 5 janvier 1879
  • Fin de mandat le 2 août 1887 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

1876 , 1877 , 1878 , 1879 , 1880 , 1881 , 1882 , 1883 , 1884 , 1885 , 1886 , 1887

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)

avant 1889

PÉLISSIER (FÉLIX-XAVIER), sénateur de 1876 à 1887, né à Vouges (Côte-d'Or) le 4 décembre 1812, mort à Paris le 2 août 1887, frère du maréchal de France, duc de Malakoff, entra à l'Ecole polytechnique en 1833, à l'Ecole d'application le 1er octobre 1835, fut promu lieutenant en 1837, capitaine en 1840, passa alors dans l'artillerie de marine, alla à la Guadeloupe où il resta quatre ans, et fut cité à l'ordre du jour pour le dévouement dont il fit preuve lors du tremblement de terre de la Pointe-à-Pitre. Nommé, en 1847, inspecteur des forges et fonderies de la marine, puis envoyé en Algérie, chef d'escadron en 1852, lieutenant-colonel en 1855, colonel le 12 juin 1856, il prit part à la campagne de Crimée où il dirigea plusieurs batteries de siège devant Sébastopol. Général de brigade le 26 août 1861, puis inspecteur de l'artillerie et des arsenaux de la marine, il était à Brest, au moment de la rupture avec la Prusse, en 1870, et il fut chargé d'organiser le corps d'armée destiné à opérer un débarquement sur les côtes de la Baltique. Les événements ayant entravé ce projet, il revint à Paris où il commanda les batteries d'un secteur au nord de la Seine, fut blessé à Nogent, et fut promu général de division le 12 novembre 1870. Après la paix, on l'envoya au Sénégal où il rétablit l'ordre. Membre du conseil général pour le canton de Bourbonne (Haute-Marne) en 1871, et président de ce conseil en 1875, M. Pélissier y prononça un discours d'adhésion à la République, et fut élu, le 30 janvier 1876, sénateur de la Haute-Marne, par 363 voix (608 votants). Il ne prit séance que l'année suivante, ayant été chargé, cette même année, de l'inspection des troupes coloniales, siégea au centre gauche, repoussa, le 23 juin 1877, la dissolution de la Chambre demandée par le ministère de Broglie, fut nommé questeur du Sénat le 12 janvier 1878, et fut réélu sénateur, au renouvellement triennal du 5 janvier 1879, par 501 voix (587 votants). Il siégea jusqu'à sa mort à la Chambre haute, dans la majorité républicaine. Chevalier de la Légion d'honneur du 26 avril 1845, officier du 15 septembre 1855, commandeur du 31 décembre 1866, grand officier du 27 décembre 1871.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Félix PELISSIER, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 4 décembre 1812
Décédé le 2 août 1887
Profession
Général
Département
Haute-Marne
  • Mis à jour le 20 avril 2014