Allez au contenu, Allez à la navigation

de GOUYON de COIPEL Jean

Ancien sénateur du Morbihan

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 7 novembre 1948
  • Fin de mandat le 18 mai 1952 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

1949 , 1950 , 1951 , 1952

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

GOUYON DE COIPEL (Jean de)

Né le 13 janvier 1900 à Cournon (Morbihan)

Décédé le 31 janvier 1975 à Cournon

Conseiller de la République, puis Sénateur du Morbihan de 1948 à 1952

Jean de Gouyon est reçu à l'Ecole Navale en 1919 ; il obtient parallèlement le diplôme de l'Ecole supérieure d'électricité.

Jusqu'en 1929, il est officier de marine.

Puis il retourne à la vie civile, et se consacre à l'exploitation agricole familiale, et à la mairie de son village natal.

Après guerre, il accède à de nouvelles responsabilités : président de la Coopérative agricole de la Bretagne méridionale, il est élu conseiller général du canton de La Gacilly au mois de septembre 1945.

C'est lors de l'élection du 7 novembre 1948 au Conseil de la République qu'il acquiert son premier mandat national : il figure alors en deuxième position sur la liste présentée par le RPF dans le Morbihan, qui remporte, dès le premier tour, deux des trois sièges à pourvoir.

Jean de Gouyon recueille alors 704 voix sur 1 389 suffrages exprimés.

Au Conseil de la République, il rejoint le groupe des Républicains Indépendants, et siège à la Commission de la défense nationale, et à celle de la marine et des pêches.

Conformément à un engagement contenu dans sa profession de foi, il rédige, en décembre 1948, une proposition de résolution « invitant le Gouvernement à déposer d'urgence un projet de loi instituant le scrutin majoritaire, et rétablissant la liberté totale de l'électeur pour l'élection des membres de l'Assemblée nationale ».

Son expérience professionnelle l'amène également à s'intéresser de près aux problèmes militaires, et il intervient, au nom de la Commission de la défense comme en son nom propre, dans de nombreux débats : budget des dépenses militaires pour 1949 - il défend alors l'intérêt pour la marine française de posséder des porte-avions modernes - défense nationale, crédits militaires, projet de loi de réarmement.

Il s'inquiète également, dans deux questions orales, d'éventuelles exportations de matériels militaires français vers l'URSS, et de l'insuffisance de l'effort d'armement consenti par la France.

Lors du renouvellement du Conseil, le 18 mai 1952, il figure en troisième place sur la liste des Républicains Indépendants et Paysans, qui remporte, au second tour, deux des trois sièges à pourvoir dans le Morbihan.

Jean de Gouyon se retire alors de la vie politique nationale, et se consacre à son domaine agricole, et à la mairie de Cournon.

C'est dans son village natal qu'il s'éteint, en 1975.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Jean de GOUYON de COIPEL,
Appartenance politique
Groupe des Républicains Indépendants
Etat-civil
Né le 13 janvier 1900
Décédé le 31 janvier 1975
Profession
Officier de marine
Département
Morbihan