Allez au contenu, Allez à la navigation

GRIMAL Marcel

Ancien sénateur du Tarn

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 8 décembre 1946
  • Réélu le 7 novembre 1948
  • Fin de mandat le 18 mai 1952 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

GRIMAL (Marcel)

Né le 22 mars 1901 à Réalmont (Tarn)

Décédé le 15 octobre 1991 à Castres (Tarn)

Conseiller de la République, puis Sénateur du Tarn de 1946 à 1952

Après son diplôme de l'Ecole Centrale de Paris, Marcel Grimal regagne le Tarn, où il fonde une entreprise de construction d'appareils de chauffage.

Il s'engage dans la vie politique à la Libération : sous les couleurs du MRP, il remporte le canton de Castres, lors des élections d'octobre 1945.

Ses pairs le portent ensuite à la vice-présidence du Conseil général du Tarn.

Il figure également en quatrième place de la liste présentée dans ce département par le MRP à la première, puis à la deuxième Assemblée nationale constituante, qui remporte chaque fois deux des quatre sièges à pourvoir.

Il est encore candidat, toujours en quatrième position, aux élections législatives du 10 novembre 1946.

C'est lors du scrutin du 8 décembre 1946 au Conseil de la République qu'il remporte son premier mandat national : avec 285 voix sur 701 suffrages exprimés, il gagne au MRP l'un des deux sièges à pourvoir dans le Tarn.

Il rejoint le groupe du MRP, et siège aux Commissions de la production industrielle, et à celle du suffrage universel.

Mais ses mandats locaux, qui se sont accrus en octobre 1947 avec son élection au Conseil municipal de Castres, l'accaparent presque entièrement.

Il prend néanmoins part aux débats sur le régime général des élections municipales, et sur l'utilisation de l'énergie (1947), sur les loyers, l'élection des Conseillers de la République, et les élections cantonales (1948), et la modification de la législation sur la nationalisation de l'électricité et du gaz (1949).

Il est également l'auteur d'une proposition de loi sur l'élection des conseillers généraux, déposée en 1948, et d'une proposition de résolution sur les facilités de transport à accorder aux enfants des familles nombreuses.

Lors du renouvellement partiel du Conseil de la République dans le Tarn, le 18 mai 1952, des dissensions internes au MRP poussent Marcel Grimal à conduire une Liste du Rassemblement national, distincte de celle du MRP.

Finalement, les deux sièges à pourvoir reviennent à la SFIO et au RGR.

Marcel Grimal abandonne alors la vie politique nationale.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Marcel GRIMAL,
Appartenance politique
Groupe du Mouvement Républicain Populaire
Etat-civil
Né le 22 mars 1901
Décédé le 15 octobre 1991
Profession
Ingénieur de travaux publics
Département
Tarn