Allez au contenu, Allez à la navigation

PIDOUX de LA MADUERE Xavier

Ancien sénateur de la Seine-et-Oise

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 19 juillet 1951
  • Réélu le 18 mai 1952
  • Réélu le 8 juin 1958
  • Fin de mandat le 26 avril 1959 (Ne se représente pas)

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

PIDOUX DE LA MADUERE (Xavier)

Né le 11 avril 1910 à Dôle (Jura)

Décédé le 2 juillet 1977 à Saint-Raphaël (Var) Sénateur de Seine-et-Oise de 1951 à 1958

Xavier Pidoux de la Maduère, né le 11 avril 1910 à Dôle, est diplômé de la section sciences historiques de l'école pratique des hautes études et exerce la profession de gérant de sociétés.

Son intérêt pour la vie politique se manifeste dès la création du Rassemblement du peuple français. C'est en effet sous cette bannière qu'il est appelé, en octobre 1947, à siéger, dans le département de Seine-et-Oise, à la tête du conseil municipal de Juvisy-sur-Orge.

Conseiller national du mouvement gaulliste en 1948, Xavier Pidoux de la Maduère, par ailleurs secrétaire général de l'union des maires de Seine-et-Oise, est élu sénateur le 19 juillet 1951 en remplacement d'André Diethelm qui vient d'être élu à l'Assemblée nationale.

Au Conseil de la République, il adhère au groupe RPF et siège à la commission de la reconstruction et des dommages de guerre et, à partir de 1952, à la commission du travail et de la sécurité sociale. En septembre

1951, il dépose une proposition de résolution pour venir en aide aux victimes de l'ouragan venant de dévaster son département. Il prend part également aux discussions concernant le redressement financier de la sécurité sociale, l'aménagement des lotissements défectueux, les dépenses de fonctionnement des services de l'agriculture et les taxes sur les produits pétroliers, les dépenses de réparation des dommages de guerre et de construction pour 1952.

Aux élections au Conseil de la République du 18 mai 1952, second sur la liste du Rassemblement du peuple français pour la défense des libertés départementales et communales, conduite par Antoine Boutonnat, qui recueille 773 voix sur 3241 suffrages exprimés, Xavier Pidoux de la Maduère est élu à la plus forte moyenne. Au Conseil de la République, il retrouve le groupe RPF et siège, en 1952, à la commission de la presse qu'il quitte l'année suivante avant d'y revenir en octobre 1957 et à la commission de la défense nationale dont il devient vice-président en 1953. Cette année là, il est en outre nommé à la commission de l'intérieur dont il devient membre suppléant deux ans avant son départ, en octobre 1956, pour la commission du suffrage universel. Toujours à partir de 1953, il est également membre suppléant de la commission des finances pour un an et des affaires étrangères pour le reste de son mandat. Il intervient peu en séance publique.

Il participe aux débats portant sur la répartition de la taxe locale dans le département de la Seine en novembre 1952 et le code civil en matière de transcription des actes de naissance en juillet 1954. Il intervient également, en 1955, sur les projets de lois concernant le renouvellement de l'Assemblée nationale et les dépenses militaires pour l'année à venir et, en 1956, sur les indemnités des titulaires de certaines fonctions municipales et départementales ainsi que sur le projet de loi de finances pour 1957. Enfin, il prend part aux discussions en 1957 sur la construction de logements et des équipements collectifs.

Membre du comité directeur du centre national des républicains sociaux et président départemental de ce mouvement pour la Seine-et-Oise en 1957, il vote, pour les pleins pouvoirs et approuve la révision constitutionnelle les 2 et 3 juin 1958.

Réélu au Conseil de la République le 8 juin 1958 sur la liste d'Union républicaine gaulliste, il rejoint le groupe

UNR et retrouve la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées.

Vème RÉPUBLIQUE

PIDOUX DE LA MADUERE (Xavier)

Né le 11 avril 1910 à Dôle (Jura)

Décédé le 2 juillet 1977 à Saint-Raphaël (Var) Sénateur de Seine-et-Oise de 1951 à 1959

Xavier Pidoux de la Maduère ne se représente pas aux élections du nouveau Sénat de la Ve République, le

26 avril 1959. Il poursuit néanmoins son activité politique locale, en demeurant maire de Juvisy-sur-Orge. En

1967, il est élu conseiller général du canton de Juvisy-sur-Orge, et vice-président du Conseil général de l'Essonne. Il exerce également les responsabilités d'administrateur de l'Aéroport de Paris à partir de 1969.

Lorsqu'il cesse ses fonctions de maire en 1971, il évoque l'important travail de reconstruction et de développement entrepris dans la ville de Juvisy, depuis 1947. Sous l'impulsion de Xavier Pidoux de la Maduère, la cité de l'Essonne s'est à la fois modernisée et développée, tant en ce qui concerne le confort des résidents (éclairage, réseau d'égouts, salle des fête, marché couvert), que l'éducation (écoles, lycée), le sport (stades, terrain de football, gymnase), le logement (habitations à loyer modéré), les services publics (bureau de Poste, tribunal), ou la santé (centre médico-pédagogique, centre de secours), etc... Ces nombreuses années passées au service de Juvisy ont valu à Xavier Pidoux de la Maduère d'être décoré de la Légion d'honneur.

Grand amateur d'art, le maire de Juvisy donne également, à partir de 1960, une impulsion internationale à l'exposition des « artistes autonomes de Bel' Fontaine », en organisant tous les ans, dans la grande salle des fêtes de sa ville, un salon international permettant au public de découvrir aussi bien des artistes locaux, que des peintres ou des sculpteurs réputés, originaires du monde entier.

En 1973, lorsque prend fin son mandat de conseiller général, François-Xavier Pidoux de la Maduère se retire à Saint-Raphaël. Il y décède quatre ans plus tard.

PIDOUX DE LA MADUERE (Xavier)

Né le 11 avril 1910 à Dôle (Jura)

Décédé le 2 juillet 1977 à Saint-Raphaël (Var) Sénateur de Seine-et-Oise de 1951 à 1959

Xavier Pidoux de la Maduère ne se représente pas aux élections du nouveau Sénat de la Ve République, le

26 avril 1959. Il poursuit néanmoins son activité politique locale, en demeurant maire de Juvisy-sur-Orge. En

1967, il est élu conseiller général du canton de Juvisy-sur-Orge, et vice-président du Conseil général de l'Essonne. Il exerce également les responsabilités d'administrateur de l'Aéroport de Paris à partir de 1969.

Lorsqu'il cesse ses fonctions de maire en 1971, il évoque l'important travail de reconstruction et de développement entrepris dans la ville de Juvisy, depuis 1947. Sous l'impulsion de Xavier Pidoux de la Maduère, la cité de l'Essonne s'est à la fois modernisée et développée, tant en ce qui concerne le confort des résidents (éclairage, réseau d'égouts, salle des fête, marché couvert), que l'éducation (écoles, lycée), le sport (stades, terrain de football, gymnase), le logement (habitations à loyer modéré), les services publics (bureau de Poste, tribunal), ou la santé (centre médico-pédagogique, centre de secours), etc... Ces nombreuses années passées au service de Juvisy ont valu à Xavier Pidoux de la Maduère d'être décoré de la Légion d'honneur.

Grand amateur d'art, le maire de Juvisy donne également, à partir de 1960, une impulsion internationale à l'exposition des « artistes autonomes de Bel' Fontaine », en organisant tous les ans, dans la grande salle des fêtes de sa ville, un salon international permettant au public de découvrir aussi bien des artistes locaux, que des peintres ou des sculpteurs réputés, originaires du monde entier.

En 1973, lorsque prend fin son mandat de conseiller général, François-Xavier Pidoux de la Maduère se retire à Saint-Raphaël. Il y décède quatre ans plus tard.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Xavier PIDOUX de LA MADUERE,
Appartenance politique
Groupe des Républicains Sociaux
Etat-civil
Né le 11 avril 1910
Décédé le 2 juillet 1977
Profession
Gérant de société
Département
Seine-et-Oise