Allez au contenu, Allez à la navigation

Compte rendu analytique officiel du 26 juin 2007

Allocution de M. le Président

M. le président. - Après une longue suspension, la reprise des travaux en séance plénière marque le début de la XIIIe législature. Je me félicite de ce que certains de nos anciens collègues, tels MM. Roland Muzeau et Philippe Goujon, aient été élus députés. Ils feront profiter l'Assemblée nationale de leurs compétences et de leurs talents.

Je souhaite la bienvenue à nos anciens collègues qui ont rejoint les bancs du gouvernement. Le Sénat se réjouit que, pour la troisième fois depuis 1958, un membre issu de notre assemblée, M. François Fillon, dirige le gouvernement (Applaudissements à droite et au centre). Nous félicitons M. Roger Karoutchi (Même mouvement) de sa nomination au secrétariat d'Etat chargé des relations avec le Parlement. Fin connaisseur du style, du tempérament et de l'originalité du Sénat, il sait l'importance que nous attachons à la qualité des travaux parlementaires et -j'y insiste- à la gestion du temps. Je salue la nomination de Mme Valérie Létard (Applaudissements à droite et au centre) au secrétariat d'Etat à la solidarité, de M. Jean-Marie Bockel (Applaudissements à droite et au centre) au secrétariat d'Etat chargé de la coopération et de la francophonie (Applaudissements à droite et au centre) ...

M. Jean-Pierre Michel. - On n'applaudit pas les traîtres ! (Exclamations à droite)

M. Dominique Braye. - Vous êtes jaloux ! (Rires)

M. le président. - Je relève également parmi les membres du nouveau gouvernement des anciens collègues : M. Michel Barnier (Applaudissements à droite et au centre) et M. Xavier Darcos (Applaudissements à droite et au centre).

Je souhaite également saluer la nomination de Mme Rama Yade (Même mouvement) qui quitte notre administration pour un nouveau destin. Une fois de plus, le Sénat n'est pas en retard, il est en avance ! Et notamment en matière de représentation de la diversité de la société française ! (Applaudissements à droite et au centre)

Je remercie les membres du gouvernement d'être venus nombreux assister à cette première séance de la XIIIe législature : Mme Michèle Alliot-Marie (Applaudissements à droite et au centre), M. Jean-Louis Borloo (Même mouvement), Mme Christine Lagarde (Même mouvement), Mme Rachida Dati (Même mouvement), M. Xavier Bertrand (Même mouvement), Mme Valérie Pécresse (Même mouvement), M. Hervé Morin (Même mouvement), Mme Christine Boutin (Même mouvement), Mme Christine Albanel (Même mouvement,)...

M. Adrien Gouteyron. - Bravo !

M. le président. - ... M. Eric Woerth (Même mouvement) et M. Laurent Wauquiez (Même mouvement).

M. Adrien Gouteyron. - Bravo !

M. le président. - Je ne doute pas que la coopération entre le gouvernement dirigé par M. François Fillon et notre assemblée sera fructueuse !

Depuis février, le Sénat a beaucoup et bien travaillé, à travers ses commissions permanentes, ses missions d'information, ses délégations et offices. Les rapports des trois missions d'information communes -qui ont auditionné une centaine de personnalités- sont attendus, de même que les nombreux rapports annoncés par nos commissions en conclusion de leurs travaux, qui ont tenu pas moins de 77 réunions. Onze conférences de presse sont prévues pour rendre publics ces travaux et j'espère que le gouvernement prendra nos réflexions en considération.

Notre Délégation à l'Union européenne a organisé des débats préalables aux conseils européens de mars et de juin, selon les modalités de la séance publique. Enfin, avec l'accord de la Conférence des Présidents, j'ai souhaité que le Sénat siège en séance publique dès avant l'ouverture de la session extraordinaire pour examiner aujourd'hui des conventions internationales importantes pour les droits de l'Homme et, demain, un texte qui accroît les pouvoirs du Parlement dans le domaine du renseignement.

En déposant certains projets de loi en premier sur le bureau du Sénat, le gouvernement valorise nos méthodes de travail en commission et évite de prendre du retard.

Je forme le voeu que nous travaillions dans un esprit de compréhension et de respect mutuels, sans hâte mais efficacement, dans le cadre d'un fonctionnement harmonieux du bicamérisme, et je souhaite à tous bon courage. (Applaudissements à droite et au centre)