Allez au contenu, Allez à la navigation

Compte rendu analytique officiel du 6 décembre 2010

Rappel au Règlement

Mme Nicole Bricq. - L'examen du PLF se déroule au moment où la crise financière européenne connaît un nouvel épisode, sans que Mme Lagarde ait jugé opportun de nous informer des décisions prises.

Interviewé par un grand journal du soir, M. Longuet a estimé, samedi, que la France devait sortir des 35 heures ou de l'euro. Selon le directeur de la bourse de Londres, les investisseurs, quand ils en auront fini avec l'Espagne ou le Portugal, ne tarderont pas à se tourner contre la France. Ces déclarations sont inquiétantes.

Nous avions pensé discuter aujourd'hui la situation des collectivités territoriales avec Mme Lagarde, qui a suivi la réforme de la taxe professionnelle. Elle n'est pas là ; comment la commission des finances sera-t-elle informée ?

M. Jean Arthuis, président de la commission des finances. - Notre emploi du temps ne nous a pas permis d'entendre Mme Lagarde, mais ce sera fait sitôt achevée la discussion du budget. J'ajoute que la proposition de loi déposée par le groupe socialiste sur le financement des départements complique notre ordre du jour.

La meilleure réponse à la crise consiste à réduire les dépenses publiques et à sécuriser les recettes.

M. François Marc. - Et les trois milliards donnés aux restaurateurs !