Allez au contenu, Allez à la navigation



 

Retour Sommaire Suite

C. DANS LE SECTEUR DE LA SANTE



La Santé publique a été jusqu'à une date récente un volet important de l'aide bilatérale : un chirurgien à l'hôpital central de Port-Vila, un conseiller auprès du Directeur général de la Santé, des stages de formation à Nouméa, offerts aux personnels hospitaliers francophones, ainsi que des bourses d'études en médecine accordées à des jeunes Ni-Vanuatu. Seules les dernières mesures ont été maintenues en 2000.

La délégation a rencontré à Port-Vila des représentants de l'Union des Français de l'étranger, qui déploraient la suppression du poste de chirurgien expatrié. D'après les informations recueillies, une mission devrait se rendre en octobre au Vanuatu pour mettre sur pied un nouveau programme de santé. Celui-ci pourrait prévoir une présence médicale minimale, la création d'un laboratoire éventuellement financé par la Commission européenne et une coopération accrue avec la Nouvelle-Calédonie, notamment en matière de stages.

Retour Sommaire Suite