Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Actes du colloque Afrique du Sud



retour sommaire suite

M. Eric ELGHOZI,
Directeur Général Délégué, Ubifrance

Bienvenue à notre Ambassadeur et à notre Ambassadrice. Bienvenue au Sénat. Nous sommes dans une petite salle parce que nous parlons de grands pays. Notre salle habituelle est occupée par les travaux dont vient de parler le Sénateur Ferrand.

Parlons de l'Afrique du Sud, de l'Angola. Rappelons que l'Afrique du Sud a une économie analogue à celle de la Pologne. C'est la plus grande économie du continent africain. Nous parlerons plus longuement de tous les projets d'infrastructures, du programme nucléaire, etc. Quand le Président Sarkozy s'est rendu sur place, il avait souligné que nous pouvions faire mieux tous ensemble. L'Afrique du Sud est notre premier partenaire commercial en Afrique. Mais nous ne sommes que le huitième fournisseur. Nous ne sommes que le 6e ou 7e investisseur, même si nos entreprises y emploient près de 30 000 salariés dans des secteurs les plus divers. Nous pouvons effectivement faire mieux et adopter davantage de dynamisme et d'esprit d'entreprise, propres à ce pays. Nous y trouvons des chefs d'entreprise, hommes et femmes, très actifs.

Le PIB de l'Angola dépasse les 50 milliards de dollars. Sa production pétrolière est analogue à celle du Nigéria. Nous pouvons donc y conclure des affaires. C'est la raison pour laquelle nos deux partenaires co-organisateurs et amis sont présents autour de cette table. Je les en remercie infiniment. Côté Sud africain, je remercie à la fois Mme l'Ambassadeur, Mme la Conseiller, M. le Secrétaire Général de la mairie de Durban, M. le Président de la Chambre de Commerce de Durban et tous les intervenants ici présents.

L'Afrique du Sud fait partie des pays prioritaires pour le gouvernement français. Le pays bénéficie de moyens et d'appuis renforcés. Nous allons développer ces aspects par la suite. N'hésitez pas à interroger nos collègues de la Coface pendant la pause.

Nous allons mettre l'accent sur certaines opérations très prochainement : en septembre, dans le domaine de l'environnement industriel et urbain ; une participation au salon du Cap, en octobre, un forum d'affaires France-Angola au début de 2009. Informez-vous grâce aux publications des missions économiques réalisées spécifiquement pour vous, qu'il s'agisse de chiffres clés, de s'implanter, de coups de projecteurs sur un marché donné etc.

Merci à notre Ambassadeur de France en Angola qui nous fait l'honneur d'être ici. Je laisse la parole à nouveau au Sénateur André Ferrand, au membre du Conseil d'administration d'Ubifrance.

retour sommaire suite