Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

retour sommaire suite

Pierre NERGUARARIAN,
Directeur général de Total Exploration & Production Russie,
Représentant du Groupe total en Russie

Le groupe Total est un grand groupe énergétique, qui se consacre notamment à des activités d'extraction de pétrole et de gaz. Actuellement présents dans une quarantaine de pays dans le monde, nous sommes opérateurs dans une trentaine de ces mêmes pays et occupons une position de leader sur un certain nombre de marché.

Notre production, qui s'établit à 2,4 millions de barils jours, se répartit entre le pétrole et le gaz, à hauteur de deux tiers/un tiers. Total fait en outre partie des cinq à six grands pétroliers mondiaux qui représentent, en termes de production, 16 à 17 % du pétrole opérés dans le monde. Les sociétés nationales continuent donc à détenir l'essentiel de la production du pétrole dans le monde.

Forte de ses immenses richesses naturelles, la Russie constitue, pour le groupe Total, une destination absolument indispensable. Elle détient notamment 23 % des réserves mondiales de gaz et assure 20 % de la production de gaz, à l'échelle mondiale.

Lorsqu'un groupe d'envergure internationale tel que le nôtre se lance à la conquête du marché russe, il doit avoir présent à l'esprit qu'il s'engage dans une aventure de longue haleine. La notion de long terme est en effet primordiale lorsque l'on entreprend de s'implanter sur le sol russe. Total l'a parfaitement intégré et peut dorénavant se prévaloir d'une présence excédant les vingt ans en Russie. Nous y exploitons notamment le gisement de Kharyaga, situé à proximité du cercle polaire, et avons dû, pour ce faire, surmonter des difficultés climatiques, ainsi que des problèmes d'ordre administratif, rencontrées avec les autorités locales.

Total est également le premier partenaire de Gazprom pour l'exploitation du gisement de Chtokman, situé en mer de Barents. Nous nous apprêtons en outre à conclure prochainement un nouveau partenariat avec Novatech. Le Groupe parvient ainsi à développer des activités durables en Russie, en nouant des partenariats avec de grandes compagnies russes. Cette coopération avec des acteurs de poids locaux constitue incontestablement la clé de notre succès.

Pour réussir en Russie, il convient en effet de recourir, autant que faire se peut, aux acteurs locaux. C'est ainsi que la part des contracteurs russes s'élève à 70 % dans les opérations de Kharyaga. Lorsque l'on intervient dans une région donnée, on s'implique en outre dans la mise en oeuvre de projets sociétaux, sur ce même territoire, dans les domaines de l'éducation, de la santé ou de la culture.

L'exploitation de ce gisement situé à proximité du cercle polaire, dans le district des Nenets, est un bel exemple de coopération réussie entre nos deux pays. Zarubezhneft est ainsi entré à hauteur de 20 % dans le capital de Kharyaga, ce qui devrait nous aider à développer encore ce partenariat.

Situé en mer de Barents, le gisement de Chtokman est capable de produire 400 000 barils jours, ce qui devrait permettre de couvrir la moitié de la consommation française annuelle de gaz. Il s'agit d'un projet off-shore, situé à 550 kilomètres des côtes, dans un écosystème fragile et des conditions extrêmes. Le cadre contractuel d'exploitation de ce projet est en outre innovant puisqu'une SDAG - regroupant Gazprom (à hauteur de 51 %), Total (à hauteur de 25 %) et StatoilHydro pour le reste - a notamment été constituée.

Nous avons par ailleurs saisi l'opportunité de coopérer avec le deuxième grand gazier russe, en mettant en place une joint-venture, dont les capitaux sont détenus à 49 % par Total, et à 51 % par Novatek. Là encore, il nous a semblé primordial que les Russes gardent la main, afin qu'une coopération de long terme puisse se mettre en place entre nos deux pays.

retour sommaire suite