Allez au contenu, Allez à la navigation



Intervention de l'Ambassadeur de France au Vietnam

Jean-François GIRAULT

Monsieur le Président, cher Ambassadeur, Monsieur le directeur général d'Ubifrance, Mesdames et Messieurs, c'est avec beaucoup de modestie que je viens devant vous ce matin car je n'ai pris mon poste que de manière très récente.

Le Vietnam est un pays qui est en train de réaliser une impressionnante conversion économique et sociale. 70 % de sa population vit encore à la campagne, mais le pays s'est fixé pour objectif de devenir une puissance industrielle régionale d'ici 2020. Il est aujourd'hui au seuil de la catégorie des pays à revenus intermédiaires. Il a fait de sa croissance économique et des mécanismes de l'économie de marché le moteur de sa mutation. Le pays a doublé son PIB en sept ans, il a surmonté la crise internationale et la crise asiatique, son taux de croissance a été de 5,3 % en 2009 et il sera de 6,5 % en 2010 et probablement de 7 % en 2011. Le Vietnam s'ouvre aux investissements étrangers. Il commence à privatiser, avec pragmatisme, un certain nombre des actifs d'Etat. Les entreprises étrangères s'y installent en nombre. En 1995, la communauté française comptait 500 personnes ; et elle atteint aujourd'hui 6 200 personnes. C'est un pays qui a aussi d'immenses besoins, en infrastructures, en ingénierie, en formation pour porter le développement des entreprises vietnamiennes et du pays.

C'est un pays qui en 20 ans a totalement transformé les paramètres de sa politique étrangère. Le Vietnam, avec beaucoup de pragmatisme, a pour principe la stabilité dans la multipolarité. Le pays a intégré l'ensemble des forums internationaux de la région. Il a adhéré à l'Asean en 1995, il a intégré l'Asem en 1996, il a accueilli le sommet de la francophonie en 1997, il a intégré l'Apec en 1998, il est entré à l'OMC en 2007, il a siégé au conseil de sécurité en 2008 et 2009, il préside l'Asean en 2010. Le Vietnam a fait le choix de s'intégrer complètement sur la scène internationale et de privilégier un monde multipolaire.

C'est aussi un pays à la veille d'une échéance politique très importante. Dans sept mois s'ouvrira le 11ème congrès du Parti communiste vietnamien. Au-delà du renouvellement des hommes, il s'agira d'adopter deux documents fondamentaux, un document de stratégie 2011-2020 encore en cours de discussion et un document de planification à cinq ans. Au coeur de la réflexion vietnamienne, se situe en effet le concept d'économie de marché. Le Premier Ministre vietnamien nous a d'ailleurs confirmé qu'il s'agissait d'un axe fort pour le Vietnam. A la veille de ce congrès, les instances dirigeantes débattent du rythme des modalités de la réforme économique et de sujets essentiels tels que l'endiguement de la corruption, sujet qui préoccupe les autorités vietnamiennes.

Le Vietnam met en oeuvre une ligne de gouvernance pragmatique, adaptée à son environnement régional. Je rappelle à ce sujet que la Chine est le premier fournisseur du Vietnam avec 25 % de parts de marché. Le pays est aussi conscient des ses vulnérabilités. Il doit modifier ses structures et encore assouplir un certain nombre de ses réglementations. Dans ce contexte, la France présente des atouts grâce à la présence de ses entreprises. La France reste le premier investisseur européen en stock et le premier apporteur d'aide publique au développement. Enfin, la visite du Premier Ministre le 12 novembre dernier a été l'occasion de signer un certain nombre de documents importants dans le domaine du nucléaire, de la formation, de la défense, de la sécurité intérieure, etc. La feuille de route ainsi élaborée vise à soutenir le développement durable et l'innovation technologique, appuyer les formations pour la croissance et favoriser l'expansion économique. En 2009, les ventes françaises au Vietnam sont repassées par-dessus la barre des 500 millions d'euros. L'implantation d'Ubifrance, qui a officiellement ouvert ses portes en janvier 2010, est un grand succès et répond aux préoccupations des petites et moyennes entreprises qui trouvent ainsi un relais et des conseils pour leur développement.