Allez au contenu, Allez à la navigation



Intervention du Président de la société Caral

Yves TRIAS

Caral est une PME normande qui existe depuis 40 ans et qui est spécialiste des produits de maintenance pour l'industrie et les collectivités. Nous avons acheté cette société à la famille fondatrice il y a trois ans. Nous réalisons un chiffre d'affaires de 8 millions d'euros et nous employons 60 personnes, dont 35 VRP en France. Il y a trois ans, la société n'était pas du tout exportatrice. C'est à l'occasion d'un voyage touristique en novembre 2007 que l'aventure a été lancée. Venu avec quelques échantillons, je me suis rendu compte de l'intérêt des consommateurs pour nos produits.

C'est grâce à la CCI du Havre que nous avons pu concrétiser notre projet en assistant à la Semaine Française organisée à Hô-Chi-Minh-Ville en avril 2008 durant laquelle nous avons pu exposer nos produits. Parallèlement, la mission économique a réalisé pour nous une étude de marché, laquelle nous a permis d'identifier quelques partenaires potentiels pour revendre nos produits sur place. Très rapidement, j'ai réalisé qu'exporter depuis la France des produits dans lesquels il y a parfois 90 % d'eau n'était pas très judicieux et nous avons trouvé un partenaire local qui souhaitait créer une société conjointe et qui était propriétaire d'une usine. Nous sommes aujourd'hui actionnaires à 25 % d'une joint venture. Les ouvriers et l'encadrement ont été formés en France. Des salariés français se sont aussi rendus dans cette usine pour se familiariser avec nos nouveaux collègues vietnamiens.

Aujourd'hui, la joint venture réalise un chiffre d'affaires annuel de 200 000 euros pour une cible de 2,8 millions d'euros dans trois ans. Nous venons d'être référencés par la société nationale Petro Vietnam. Nous fournissons en produits chimiques des firmes françaises présentes au Vietnam comme Lafarge et Technip, ainsi que des firmes étrangères. Ubifrance nous a permis de participer à moindre coût au salon Oil and Gas de novembre 2009 à Hô-Chi-Minh-Ville. Cette rencontre a motivé notre partenaire et nous a permis de crédibiliser notre démarche et de rencontrer des contacts importants.

Intervention du Président de la section Vietnam des CCEF et Directeur général du groupe EADS pour le Vietnam

Jean-Michel CALDAGUES

Le dynamisme économique du Vietnam et la qualité de la relation bilatérale sont autant d'éléments mobilisateurs pour les entreprises qui souhaitent s'implanter au Vietnam. Le Vietnam a su surmonter deux crises en prenant rapidement de bonnes décisions pour ramener les indices macroéconomiques du pays dans de bonnes proportions.

EADS a fait le pari, il y a plus de dix ans, de s'installer au Vietnam en décelant le potentiel de ce marché. Dix ans après, nous ne regrettons pas notre décision. Nous sommes la seule référence non russe dans le domaine des hélicoptères. Nous sommes présents dans le domaine aérospatial. Le premier satellite vietnamien a été lancé par Ariane Espace. Il en sera de même pour le deuxième. Nous sommes en train de finaliser la vente d'un microsatellite d'observation de la terre. Nous avons aussi une très forte présence dans le domaine de la maintenance aéronautique.

Permettez-moi en conclusion de vous donner quelques conseils. Nous ne pouvons rien faire au Vietnam sans établir de véritables partenariats. Il faut avoir l'audace de bâtir ces accords. EADS a proposé aux autorités vietnamiennes d'établir un partenariat stratégique pour fonder les bases d'une industrie aéronautique dans ce pays. Chaque programme commercial doit aussi s'accompagner d'une politique de transfert de technologies et de formation. Cette dimension est essentielle et permet de faire la différence avec des offres concurrentes.

Ne soyez pas timides. Beaucoup de PME engrangent des succès au Vietnam. Pour ceux qui ont eu la volonté de s'implanter dans la durée au Vietnam, je ne connais aucun échec.