Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2001 : Commerce extérieur

 

B. LA RÉFORME DU DISPOSITIF PUBLIC DANS LES RÉGIONS

La volonté d'orienter les efforts de la DREE en direction des petites entreprises doit s'accompagner d'une plus grande publicité et d'une plus grande collaboration entre les organismes en charge du commerce extérieur dans les régions. En effet, votre rapporteur considère que l'échelon régional est le lieu d'un dialogue privilégié avec les PME.

Les " Ateliers Techniques Régionaux ", mis en place en février 2000, visent à mobiliser dans chaque région l'ensemble des décideurs économiques pour mettre en oeuvre une politique coordonnée du commerce extérieur en faveur des PME. Cette mobilisation s'appuie sur un partenariat renforcé entre les services de l'Etat, ceux des régions et les réseaux consulaires.

Dans chaque région une grille matricielle croisant l'offre (les secteurs prioritaires) et la demande (les marchés porteurs) a été développée. Cette grille doit permettre de définir des projets opérationnels pour les entreprises, par la constitution de Programmes d'actions régionaux pour le développement international (PARDI), chaque secteur prioritaire faisant l'objet d'un programme spécifique.

Enfin, il faut rappeler le projet de mise en place d'un " interlocuteur économique unique " pour les entreprises, qui concerne l'ensemble des services du ministère de l'économie, des finances et de l'industrie en région. Ce projet consiste à prendre en charge de façon personnalisée les demandes des entreprises, " en gérant en interne la complexité du ministère ", et leur éviter ainsi le renvoi de services en services. Dès l'automne 2000, une expérimentation de ce dispositif est engagée dans quatre régions.