Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2001 : Commerce extérieur

 

CHAPITRE II

LE COMMERCE EXTÉRIEUR FRANÇAIS ET LE COMMERCE MONDIAL

I. L'ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL

A. LA CROISSANCE DU COMMERCE MONDIAL EN 1999

En 1999 l'incidence négative de la crise financière en Asie et en Amérique latine sur la production et les courants commerciaux a été moins importante que prévue. La production des pays en développement d'Asie a augmenté de 6 %, celle de la Fédération de Russie s'est accrue de 3 %, et l'économie brésilienne a enregistré une croissance positive pour l'ensemble de l'année 1999. L'économie des Etats-Unis a fortement dynamisé le commerce mondial, la demande intérieure ayant progressé de 5,5 %. En revanche, il y a eu une stagnation de l'économie japonaise et la croissance du PIB de l'Europe occidentale s'est ralentie, tombant à 2 %.

La valeur du commerce mondial de marchandises a augmenté de 3,5 % en 1999, selon l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Les prix nets moyens ont diminué pour la troisième année consécutive, mais la baisse a été plus faible en 1999 que les années précédentes.

Les échanges de services commerciaux se sont accrus de 1,5 % en 1999, c'est-à-dire moins vite que le commerce de marchandises. Les données relatives aux prix des services commerciaux aux Etats-Unis font apparaître une légère hausse des prix des services faisant l'objet d'échanges internationaux. Les exportations de services commerciaux ont donc probablement aussi progressé en volume, mais moins vite que les exportations de marchandises.

Au niveau sectoriel, la production minière a fléchi en raison d'une réduction de 1,5 % de la production de pétrole brut et la production agricole n'a augmenté que d'environ 1 % pour la deuxième année consécutive. La production manufacturière s'est en revanche redressée et a enregistré une hausse d'environ 2,5 %.

Les taux de croissance très différents de la demande et de la production sectorielle au niveau régional ont eu des incidences sur les courants commerciaux mondiaux qui eux aussi, ont beaucoup varié selon les régions. L'Amérique latine a enregistré la plus forte expansion des exportations. L'Asie a également connu une vive croissance de ses exportations, compte tenu notamment de la reprise économique dans les pays le plus touchés par la crise financière de 1997-1998, qui ont enregistré une croissance à eux chiffres de leurs exportations. Dans l'Union européenne, en revanche, le ralentissement de l'activité économique a conduit à un rythme de progression des exportations sensiblement inférieur au rythme de croissance du commerce mondial.