Allez au contenu, Allez à la navigation



La qualité de l'eau et assainissement en France (annexes)

 

Annexe 87 - LES PROCÉDÉS DE TRAITEMENT DES BOUES

Source : OTV traiter et valoriser les boues collection OTV N° 2

1. La réduction des volumes

Quelle que soit la destination finale des boues, il est impératif de réduire leur volume, c'est-à-dire leur teneur en eau. Cette diminution diminue les coûts de stockage et de transport en cas de valorisation et donne de l'homogénéité : la diminution facilite les manutentions et augmente le pouvoir calorifique en cas d'incinération.

Les procédés de réduction des volumes sont les suivants :

L'épaississement. C'est la première étape du traitement. L'épaississement est opéré par décantation  (séchage par pesanteur), par flottation (la flottation consiste à dissoudre de l'air dans la boue entrante à l'intérieur d'un réservoir. Au cours de leur ascension, les bulles entraînent les matières en suspension à la surface, par égouttage (filtration gravitaire avec un apport de polymères).

La déshydratation. La déshydratation permet de réduire le volume des boues par un effet de concentration. Elle est opérée par centrifugation (l'eau est séparée de la boue sous l'effet d'une accélération) ou par filtres.

Le séchage. Le séchage consiste à évaporer l'eau contenue dans une boue déjà déshydratée. Le séchage est plus ou moins poussé (séchage partiel à 30 ou 45 % de siccité ou séchage poussé de 60 à 90 % de siccité) selon les usages ultérieurs. Le séchage poussé permet une meilleure valorisation agricole et, en cas d'incinération, garantit un pouvoir calorifique comparable à celui des ordures ménagères.

2. La stabilisation et l'hygiénisation

Une boue reste très chargée en matières volatiles, en matières organiques qui ont tendance à fermenter spontanément surtout en l'absence d'air et à générer des nuisances olfactives. Elle peut aussi comporter des agents pathogènes indésirables.

La stabilisation vise à éviter la fermentation des boues après traitement. L'effet indirect est aussi de diminuer les odeurs. La stabilisation peut s'opérer par voie biologique ou par voie physique notamment par le chauffage. Une boue de siccité élevée contient très peu d'eau ce qui empêche tout développement microbien.

L'hygiénisation consiste à éliminer les agents pathogènes. L'hygiénisation requiert des conditions de températures pendant un temps donné et /ou un pH soit très élevé (l'augmentation de pH est assurée par chaulage, c'est-à-dire par apport de chaux, qui permet de monter le pH jusqu'à 12) soit très bas (apport de nitrites qui permet de réduire le pH jusqu'à 2).

La stabilisation et l'hygiénisation peuvent être opérées par voie biologique (compostage), par voie chimique (chaulage), par voie thermique (séchage). Les différences entre les deux traitements proviennent des durées de traitement et des températures.

3. Le compostage

Le compostage consiste à réaliser un mélange de boues fraîches et de coproduits qui vont constituer des supports carbonés qui vont permettre d'absorber l'eau des boues (bois, déchets verts...) puis de laisser évoluer l'ensemble pendant plusieurs semaines au cours de laquelle a lieu la fermentation. L'ensemble produit un compost. L'aération est au coeur du procédé. Elle peut être effectuée par simple retournement ou elle peut être accélérée lorsque la fermentation a lieu en silo fermé. Le compostage permet de sécher une boue jusqu'à 60% de siccité.

La valeur agronomique du compost réside dans sa teneur en fertilisants (azote essentiellement) et en matières humiques. Le maintien du taux d'humus favorise la rétention d'eau réduisant l'érosion et le ravinage. L'épandage de compost permet d'assurer une bonne revégétalisation dans les sols appauvris par les engrais minéraux.

La technique du compostage connaît un grand développement. Les produits servant de support sont très variés :

. compostage avec résidus de bois (Saint Cyprien -66)

. compostage avec déchets verts et de palettes (Graincourt -62)

. compostage avec déchets de bois et apport de huiles de restauration

(Rambouillet - 78)

. compostage avec ordures ménagères (Bourges- 18)

Source : OTV traiter et valoriser les boues collection OTV N° 2