Allez au contenu, Allez à la navigation



 

Retour Sommaire Suite

C) Programmes d'innovations

Des recherches sur de nouveaux composants ou de nouvelles technologies susceptibles d'accroître la sûreté et la disponibilité des installations, de faciliter leur exploitation et d'en réduire les coûts sont menées dans le cadre du programme " Innovations " du CEA. Cependant, certaines voies de recherche, dont on espère une application à relativement court terme, viennent compléter le soutien apporté au projet EPR. Ces travaux concernent principalement des matériaux résistant mieux à la corrosion et à l'endommagement par l'irradiation, ainsi que des développements dans le domaine de l'instrumentation et de la conduite des réacteurs (interface homme-machine, sûreté des logiciels, aide à la conduite).

La recherche de flexibilité dans la gestion du plutonium conduit à étudier, pour les systèmes futurs, des coeurs chargés à 50 % voire à 100 % de MOX. Cet objectif entraîne un programme important de physique des coeurs, comprenant en particulier un volet expérimental dans les réacteurs critiques du CEA. Ce programme produit actuellement des résultats de caractère fondamental, utiles à la qualification des calculs des futurs coeurs MOX EPR. Il pourra, si nécessaire, être suivi d'expériences dédiées aux configurations de coeurs EPR, mais il ne semble pas que EDF souhaite mettre en oeuvre des réacteurs fonctionnant entièrement au MOX.

Comme déjà mentionné, l'introduction éventuelle de telles améliorations dépend à la fois du calendrier EPR, des paliers successifs et de leur rythme d'avancement propre.

Conclusion

L'ensemble des recherches effectuées sur les réacteurs à eau s'inscrit dans la continuité de l'utilisation de cette filière pour la production d'énergie nucléaire, avec l'objectif premier de maintenir l'option nucléaire ouverte et de permettre une prise de décision en toute connaissance de cause par les pouvoirs publics avant 2010.

Le développement du palier industriel EPR pourrait largement bénéficier de la réalisation rapide d'un démonstrateur, qui permettrait de valider au plus tôt les options innovantes et les choix d'optimisation qui ont été faits et qui revêtent un caractère important pour la viabilité technique et économique du projet. La disponibilité d'un démonstrateur fonctionnant quelques années avant le lancement effectif de la série serait donc un atout significatif pour l'acceptation du public et pour le succès industriel et commercial du nouveau palier.

En outre, le projet EPR fédère les axes de recherche importants pour la filière REP à court, moyen et long termes et contribue au développement de recherches largement partagées sur le plan international, mais où engager la construction d'un démonstrateur ?

Retour Sommaire Suite