Allez au contenu, Allez à la navigation



 

Retour Sommaire Suite

B) Programmes de recherche directement corrélés au projet EPR

1 - Prévention des conséquences des accidents graves

Ce programme comporte quatre volets (comportement du corium en cuve et hors cuve, tenue de l'enceinte de confinement, gestion des accidents graves) qui s'appuient sur des essais à caractère analytique ou global dans le but de valider les modèles physiques, chimiques et mécaniques mis en jeu, et les calculs et logiciels mis en oeuvre pour traiter les problèmes associés (cf. supra).

L'avant-projet de l'EPR a retenu un concept de récupération et de refroidissement hors cuve du corium et des dispositifs de mitigation pour limiter la concentration en hydrogène issu des réactions chimiques d'oxydation des gaines du combustible. Dans ce cadre, l'ensemble des travaux menés au CEA a pour objectif une meilleure connaissance des phénomènes et leur modélisation.

Il faut souligner que la démonstration, dans ce domaine, ne sera pas - il faut l'espérer ! - apportée par le démonstrateur, mais qu'elle reposera bel et bien sur la R & D.

La totalité des résultats de ces travaux ne seront pas disponibles en l'an 2000. Mais ils seront disponibles en cours de construction, et ils permettront donc de qualifier le démonstrateur et de conforter les choix effectués, ou éventuellement d'apporter certaines améliorations entre le démonstrateur et le palier. Dans l'hypothèse où le lancement de la première réalisation interviendrait en 2010, on disposerait alors de beaucoup plus de résultats de recherche avant de lancer la première réalisation, sous réserve d'une poursuite du financement de ce programme sur la durée par les partenaires industriels.

2 - Diminution de la fluence au niveau de la paroi de la cuve

L'une des options de l'EPR pour réduire la fluence au niveau de la cuve consiste à mettre en place un baffle lourd entre cette paroi et le coeur. Il est probable que la validation de cette solution, sur le plan neutronique, entraînera la demande d'essais au CEA sur le réacteur critique EOLE. La date de ce programme consacré à l'EPR pourra s'ajuster au calendrier de la première réalisation, quel qu'il soit.

3 - Etude de l'hydraulique du fond de cuve

Le CEA a dans ce domaine réalisé les études nécessaires à la définition de l'avant-projet EPR. Les études d'optimisation se feront dans le cadre du projet définitif. Le positionnement dans le temps d'un programme expérimental de validation est lié à la date de lancement. Le CEA possède aujourd'hui une bonne maîtrise de ce dossier et il faudra veiller à ce qu'une éventuelle interruption trop longue avant la première réalisation ne conduise à la disparition des équipes impliquées, entraînant alors des délais supplémentaires pour réunir à nouveau les compétences, lors du redémarrage du projet.

4 - Recherches en technologie et composants

Il faut noter également que les études de qualification de composants spécifiques (condenseurs, dispositifs de sûreté, système de dépressurisation...) sont réalisées, en fonction des besoins, au fur à mesure du projet.

L'ensemble des programmes de R & D directement lié au projet EPR ne présente donc pas, dans sa définition, d'impératifs majeurs quant à la date de lancement de la première réalisation EPR, sous réserve du maintien des compétences et des financements. Par contre, la mise en service d'un démonstrateur à l'horizon 2008 permettrait de prendre en compte un certain retour d'expérience, en particulier sur les options innovantes (baffle, fond cuve, composants...), pour affiner l'optimisation des tranches de la série.

Retour Sommaire Suite