Allez au contenu, Allez à la navigation



Les perspectives du retour au plein emploi

 

2. Le taux d'activité anormalement faible des personnes de moins de 25 et de plus de 55 ans : l'importance de facteurs institutionnels

En effet, le taux d'activité des personnes de moins de 25 et de plus de 55 ans est anormalement faible. Ce phénomène s'explique par des facteurs institutionnels et culturels : incitation à effectuer de longues études, faible incitation au cumul d'un emploi avec la scolarité, d'une part ; préretraites et faible incitation à travailler au-delà de 60 ans, d'autre part.

Le taux d'activité des personnes concernées est de 28 % pour les 15-24 ans, comme l'indique le graphique ci-après. Parmi les 29 principaux pays de l'OCDE, la France se classe ainsi en dernière position pour le taux d'activité des jeunes.

Source : OCDE.

De même, le taux d'activité des 55-64 ans est particulièrement faible en France, comme l'indique le graphique ci-après. Seuls 6 pays de l'OCDE ont un taux d'activité inférieur (l'Autriche, la Belgique, la Hongrie, le Luxembourg, les Pays-Bas et la Pologne).

Source : OCDE.