Allez au contenu, Allez à la navigation



Les inondations de la Somme, établir les causes et les responsabilités de ces crues, évaluer les coûts et prévenir les risques d'inondations (rapport)

 

b) Une ampleur et une durée inédites

Les inondations qu'a connues la Somme au début de l'année 2001 constituent un événement exceptionnel en raison de leur ampleur et de leur durée.

(1) Chronique d'une inondation extraordinaire

Pendant un mois, de fin février à fin mars, la vallée connaît des inondations sporadiques et des mouvements de terrain localisés, qui nécessitent l'intervention des sapeurs-pompiers. Compte tenu de leur caractère habituel en cette période, ils ne suscitent pas d'inquiétude particulière.

A la fin du mois de mars, l'inondation commence à progresser lentement. 45 communes enregistrent à des degrés divers une montée du niveau des eaux. Les habitants relèvent peu à peu leur mobilier à l'aide de parpaings. Le 23 mars, les premières décisions d'évacuation sont prises dans trois communes : Boves, Gorenflos et Fontaine-sur-Somme.

Début avril, la hausse du niveau des eaux s'accélère. Le nombre d'habitations touchées passe de 60, le 28 mars, à 890, le 2 avril, mais les dégâts sont extrêmement variables.

A partir de la mi-avril et jusqu'au début du mois de mai, la progression se fait plus lente, quelques décrues sont mêmes enregistrées. Le 2 mai, pour la première fois, une baisse du niveau des eaux est constatée à Abbeville.

Dans les jours qui suivent, une décrue lente mais générale s'engage.

CHRONOLOGIE DES INONDATIONS

Dates

Communes inondées

Habitations inondées

Personnes évacuées

Routes coupées

Observations

18-23 mars

       

Signalements localisés (mouvements de terrain, caves inondées)
Interventions limitées des services de secours
Premières évacuations le 23 mars.

24-28 mars

<50

<100

<100

16

 

29-30 mars

51

125

112

19

 

31 mars - 1er avril

<55

337

326

19

 

2-3 avril

56

1 021

410

20

 

4-8 avril

64

<1 200

>600

23

Dégradation du réseau ferré le 6 avril

9-14 avril

85

2 422

937

23

Forte progression de la crue

15-21 avril

113

2 560

1 029

24

Stabilisation haute

22-25 avril

117

2 800

>1 000

23

Stabilité sauf à Abbeville

26-30 avril

125

1 500

>1 100

22

Révision du décompte des maisons inondées, stabilisation relative

1er-4 mai

130

<1 500

>1 100

22

Légère baisse

5-9 mai

130

<1 500

<1 000

10

Tendance générale à la baisse

A partir du 10 mai

       

Poursuite et confirmation d'une baisse lente

Source : rapport d'étape de la mission d'expertise présidée par M. Claude Lefrou sur les crues d'avril 2001 du bassin de la Somme.

(2) Un phénomène exceptionnel

L'ampleur des inondations a été considérable : 108 communes touchées, 3.500 caves et habitations inondées, plus de 1.100 personnes évacuées.

Moins de dix communes concentrent l'essentiel des dommages et des difficultés.

Le 14 avril, Abbeville, Fontaine-sur-Somme, Mareuil-Caubert, Amiens, Cagny et Camon comptent 1.328 maisons inondées sur les 2.422 recensées dans l'ensemble du département, et 700 des 937 personnes évacuées.

Le 8 mai, Abbeville, Fontaine-sur-Somme, Mareuil-Caubert et Amiens totalisent 1.093 habitations inondées sur 1.400 et 847 personnes évacuées sur 1.000. A Fontaine-sur-Somme et Mareuil-Caubert, la population évacuée représente une part significative de la population totale de la commune.

La durée du phénomène en fait l'originalité mais aussi la gravité : plusieurs centaines de personnes sont évacuées pendant près de deux mois. A leur retour, leurs demeures ont été tellement inondées qu'elles en sont devenues parfois inhabitables. Le bilan des dommages subis par la population du département est lourd même si, fort heureusement, les inondations n'ont fait aucune victime.